Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

Une fois n'est pas coutume: le texte ci-dessous n'est pas de moi. Nan, nan! C'est celui de mon fils cadet de 16 ans et demi. Il a écrit cette petite nouvelle. Elle n'a rien à voir avec le poker. Heureusement sans doute! Mais je suis heureux qu'il aime également écrire. Et souhaite ainsi, en le publiant sur ce blog, l'encourager. Ecrire est un grand plaisir. Je souhaitais qu'il découvre ce petit bonheur de partager quelques lignes avec des lecteurs inconnus.

 

On pense que la nouvelle génération ne sait plus écrire autrement que par sms ou sur facebook. Faux. A condition de les encourager, ils sont capables de rédiger de manière plus que respectable...

 

Soyez indulgents, je n'ai rien corrigé, mais en fait ce n'était pas nécessaire, car c'est vraiment pas mal... Bravo fiston!

 

 

Un tigre dans la tête

 

 

 

http://www.chine-informations.com/usb/membres/photos/139/chine-tigre-de-chine-meridionale_1229900255.jpgLes lumières s’éteignent… Là ! Les premiers artistes entrent. Depuis les coulisses, je regarde le public ; tout le monde sourit. J’entends de faibles cris de surprise. Et ici, c’est quoi ? Un lion ? Non, je ne vois plus rien. Je n’entends plus rien. Que se passe t-il ? Je sens de l’agitation autour de moi mais je n’arrive pas à bouger. Hein ?! Quelqu’un me secoue. On me donne une gifle. Ça fait mal …

 

- Hé ho ! T’es avec nous ? Dan, réveille toi c’est fini ! Franck, viens voir !

- S’passe quoi ? répond l’intéressé.

- Dan ne bouge pas, ça fait près d’une demi-heure qu’il est comme ça. C’est la troisième fois cette semaine, je ne comprends pas ce qu’il a.

- Faudrait p’têtre qu’il aille voir un psy. La dernière fois, il est resté bloqué pendant trois quarts d’heure comme ça. Laisse-le Lisa, ça devrait pas durer.

 

Des gens parlent, je les entends à peine. Je… Je crois que ma vue revient ; oui, je vois ! C’est Lisa et Franck. Mais, pourquoi s’éloignent-ils ? Attendez, revenez ! Ils ne m’entendent pas… Bouge, saleté de corps ! Ça y est, mes doigts bougent. Pourquoi c’est si dur ? Je parle…

 

- Li..a, fra..k ! Les sons ont de la peine à passer entre mes dents.

Lisa se retourne. Elle court vers moi.

- Dan ! Ça va ?

- Je crois. Que s’est-il passé ? Je n’arrivais plus à bouger, ni à parler.

- On a vu ça, répond Franck. Bloqué comme un robot rouillé !

Je regarde Franck, en me demandant comment il peut utiliser un langage si stérérotypé. Même s’il mesure près de deux mètres, Franck n’a pas un langage proportionnel à cette taille. Sans doute à cause du soleil, vu qu’il n’a pas de cheveux. Un soleil qui lui aurait trop tapé sur le crâne... Mais sa place dans la troupe, en tant que Monsieur Muscle, et sa force de bonne brute, lui vaut le respect de tous.

- Un robot rouillé ? raille Lisa. Tu n’as rien trouvé de mieux qu’un « robot rouillé » ?

- Bah quoi ? T’aurais dit quoi?

- Rien, laisse tomber, soupire-t-elle. Puis se tournant vers moi : va te reposer, je vais appeler un médecin. C’est vraiment étrange ce qui t’arrive.

Et elle s’éloigne en secouant gracieusement ses cheveux dans le vent.

Lisa est la seule qui tient tête à Franck, grâce à ses répliques cinglantes. Elle peut avoir, au bon moment, le mot qui tue. Sa longue chevelure blonde et ses formes aguichantes font rêver la quasi-totalité des hommes du groupe.

 

Mais qu’est-ce qu’il m’arrive ? En plein milieu de la tournée en plus. Avec ces trous noirs répétés, ces absences, ces vertiges, c’est impossible de gérer une troupe de tigres, comme je le fais chaque soir depuis deux semaines. Et tout ça à cause d’une simple chute dans les escaliers. Lisa va appeler un médecin... On aurait dû réagir plus tôt. J’ai peut-être un tigre qui me grignote le cerveau...

 

 

- C’est grave docteur? demande Lisa.

- C’est compliqué. Votre ami souffre d’une maladie qui ressemble au somnambulisme, mais il est réveillé en même temps. Un cas très intéressant. Je vais rester ici ce soir pour votre représentation et je le surveillerai.

 

                                                                      

Le chapiteau est plein. Le médecin est au premier rang. C’est rassurant.

Mon numéro commence. J’essaie de me concentrer, de rester calme. Mais ça recommence ! Je ne peux plus bouger ! Ah si, je bouge ; mais je n’arrive pas à contrôler mes mouvements. Je marche mécaniquement sur la piste. Le public me regarde, soudain figé. L’odeur du sang, du drame... Je me secoue au prix d’un effort extraordinaire : hé ! C’est mes tigres... Ils me regardent, s’approchent, me reniflent. Soudain, je sens une morsure dans mon dos. Le traître! Je sais que c’est ce sournois de Bag’therra... Il m’a sauté dessus par derrière, me laboure de ses griffes. J’ai mal, terriblement mal. J’entends les hurlements du public. J’ai si mal, je... je...

 

 

- Dan !

J’entends mon nom, mais ne peux répondre. Impossible.

- Docteur, venez !


Où suis-je ? C’est lumineux. Il y a quelqu’un là-bas. Stéphane ? Non, il est mort l’an dernier d’une chute de trapèze. Mais s’il est là… Je suis mort moi aussi ?


-Il nous lâche ! Défibrillateur, vite !

Aïe ! C’était quoi ? Un choc électrique ? Encore un ! La lumière diminue. Je… !!

 

- Pouls normal, constate le chirurgien. Il est sauvé.

 Quelques instants plus tard, il annonce à Lisa et Franck :

-Votre ami est stabilisé. Mais il revient de loin !

 

- Dieu merci ! s’exclame Lisa. Je l’ai cru mort quand ce tigre l’a mordu.

- Le tigre l’a confondu avec son déjeuner, plaisante Franck.

 Furieuse, Lisa se retourne et fusille Frank du regard :

- Il aurait mieux fait de te bouffer toi ! Mais il savait que ta mauvaise viande l’aurait empoisonné !

 - Merci encore, dit Lisa en se retournant vers le médecin. Mais quand sera-t-il sur pied ?

-  Les blessures sont graves, mais votre ami devrait vite s’en remettre. D’ici une ou deux semaines, il pourra sortir de l’hôpital.

 

 

Je me réveille. Depuis combien de temps je dors ? Je ne sais pas. J’entends une voix : qui est-ce ? Ma vue revient. C’est Lisa. Elle pleure ? Et elle sourit aussi. Elle me parle.

 

- Dan, enfin tu te réveilles, dit-elle entre deux sanglots.

- Lisa, que se passe t-il ? Je ne me souviens de rien ; juste que je faisais mon numéro... Puis des cris, du sang. Depuis combien de temps je suis ici ?

- Ça fait deux jours que tu dors. Tu as été mordu par ce salaud de Bag’therra, répond Franck. T’as intérêt à être sur pied dans deux semaines, pour la dernière. Nous avons besoin de ton numéro. Pas question que tu nous lâches !

- Je ferai de mon mieux, dis-je en souriant.

- Et si ton problème revient ? demanda Lisa, anxieuse.

- Aucun risque, explique le médecin. Paradoxalement, l’agression du tigre vous a guéri du traumatisme cérébral que votre chute dans l’escalier avait causé. Tout s’est remis miraculeusement en place, et je ne pense pas que vous aurez des séquelles.

 - C’est merveilleux ! s’exclame Lisa. Tu te sens donc prêt à refaire ton numéro dans quelques jours ?

- Hors de question !

 En voyant le regard déçu de Lisa, je continue ma phrase :

 - Hors de question… Que je ne le fasse pas !

- Merci Dan ! Mais maintenant repose-toi.

Je n’avais pas vu le directeur de notre cirque, Monsieur Henri, se glisser dans la chambre. C’est lui qui vient de parler.

- Monsieur le directeur ? Que faites-vous ici ?

- L’un des meilleurs dompteurs que je n’ai jamais accueilli sous mon chapiteau vient d’être blessé. Je souhaite donc que tu te rétablisses rapidement. Notre public t’attend.

                                                                      

 

http://imalbum.aufeminin.com/album/D20070415/283944_EYDKNC2EQXXRSAGVO1A8DA65XMVYUZ_tigre_005_H185600_L.jpg- Mesdames et Messieurs ; bonsoir et bienvenue pour la dernière représentation de cette année. Ce soir, après un séjour à l’hôpital, notre dompteur de fauves est de retour. Je vous demande un triomphe pour Danny, le dompteur de tigres !

 

C’est à moi. Les cages ont été installées. Le public est debout. Mes tigres entrent ; je vais surveiller particulièrement Bag’therra... Hop ! Bien sauté ! Allez, debout ! Les enfants crient de surprise. Non ! Toi, couché ! Voilà, c’est ça. Au tour de Bagherra... Saute ! Dressé ! Couché...

 

Ça y est, j’ai fini, tout s’est bien passé. Le public trépigne, applaudit debout. Je suis heureux, tellement soulagé. Les numéros s’enchaînent. Acrobates, jongleurs, clowns, danseurs. Déjà fini ? Dommage. On retourne sur la piste tous ensemble. Je me mets devant, poussé par Henri qui m’encourage. Nous partons, puis revenons, réclamés par le public. Quel triomphe! Dans la foule enthousiaste je reconnais quelques visages...

 

 

 Là ! C’est ma… ma mère ? Mais elle est pourtant morte il y a deux ans. Et ici, Jack et Emilie, disparus dans l’incendie de leur immeuble. Eric ? Mon cher frère ! Emporté par un cancer il y a déjà neuf ans...

Je les reconnais tous mais pourtant aucun n’est en vie ! Que se passe t-il ? La lumière de l’autre fois revient. Je marche dans cette direction. J’entends des cris de panique, de l’agitation. Je marche. Avance vers cette lumière, vers mes amis, et…

 

 

Un rugissement de tigre dans ma tête...

 


Cyril

Commenter cet article

stefal 21/06/2010 19:51



Bon sang ne peut mentir.




Carlit 21/06/2010 09:33



Le genre "nouvelle" a ceci de bien qu'il apprend à raconter une histoire en allant à l'essentiel, et avec une bonne visibilité puisque les personnages sont peu nombreux, l'histoire courte, et
qu'on peut voir plus facilement ce qu'on peut "couper" sans nuire à l'arbre du scenario. C'est donc une randonnée à conseiller sans modération à un jeune qui a la chance de s'intéresser à
l'écriture… et ceci qu'il veuille devenir alpiniste ou pas…Tous mes encouragements, Cyril !



jeeby2 20/06/2010 23:58



Belle initiative, belle nouvelle, ça change du poker.


 


Qu'il continue comme ça :)



eiffel 20/06/2010 23:14



bravo !


texte bien rythmé, bien structuré, l'idée de base, sans être très original, est bien tourné...


Tout ça à 16 ans, ça promet !