Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

croisiere.jpgAlors que certains perdent leurs triples A (mais pas moi: comme déjà dit, je bénéficie en mes noms et prénoms de trois "A"!), je vous propose un billet en triple B:

 

B comme... Bad beat

 

On pourrait croire que j'en subis moins que d'autres. Lesage, des bad beats? C'est comme si on parlait du jeu tight de Fred D8, c'est incongru!

Mais ce n'est pas parce que je n'en parle presque jamais, que cela ne fait pas partie de mon quotidien de joueur!

C'est en fait la norme: plus on progresse, plus on est amené à subir de mauvais coups, bad beats ou set-up, et par symétrie à moins bénéficier de good beats.

 

J'ai calculé que, depuis mon installation chez Winamax en octobre, 7 tournois sur 430 (soit approximativement 1 tournoi tous les 60), me rapportaient un résultat à plus de 500 euros (somme qui fait faire réellement un saut significatif à ma BR).

 

Cet échantillon est beaucoup trop faible bien sûr, je ne suis pas totalement naïf, pour en tirer une règle absolue. Mais cela veut tout de même dire que jusque-là, lorsque je m'inscrivais à un tournoi, j'avais au moins 59 risques sur 60 de ne rien en retirer de positif...

 

Le volume est la clé: faire 20 MTTs par jour et je pourrais alors être satisfait de mes résultats tous les trois jours, alors qu'à 6 en moyenne actuelle, je ne le suis que tous les 10 jours (et faut-il le rappeler je suis dans un good-run!).

 

Autre statistique amusante:

 

graphique-sharkscope-beta-copie-1.jpg

 

 

C'est tiré de la version V2 beta de Sharkscope (version méconnue mais qui existe depuis une année!). 30% de jours gagnants. C'est mieux qu'une fois tous les 10 jours comme ci-dessus, mais là il suffit de finir positif même pour un euro seulement, pour définir un jour comme gagnant...

 

Bref, si vous avez l'impression en lisant mon blog que je suis un gros chattard, c'est surtout parce que je préfère nettement braguer que whiner! CQFD

 

 

B comme Bon joueur

 

Citation de l'E-book d'Artplay (que je recommande toujours!): "On n’est pas bon au poker quand on bat les meilleurs, on est bon au poker quand on écrase totalement les plus mauvais (Artplay)..."

 

Malheureusement (pour le panache au poker c'est raté), je pense que rien n'est plus vrai. Certes pour le show, les pros s'échangent des centaines de milliers de dollars entre eux, certains sharks sont un peu plus sharks que d'autres. Mais essentiellement, un joueur gagnant possède une grosse qualité: celle de pouvoir écraser spectaculairement les fishs.

 

Et cela est valable en cash game comme en tournoi. Cela commence par bien sélectionner: les tables, les rooms, les tournois, les jours, les horaires. Puis bien entendu à sa table live ou online, il faut ensuite cibler ses proies les plus faibles, tout en évitant les meilleurs.

 

Un bon "écraseur de fishs" aura certainement de meilleurs profits (et donc sera un meilleur joueur car au poker in fine seuls les gains comptent) qu'un technicien hors-norme mais qui ne jouerait jamais "au bon moment au bon endroit").

 

C'est difficile à admettre parfois, mais apprendre à écraser les fishs est plus utile que d'apprendre à jouer contre les sharks. C'est quand j'ai compris comment prendre de la value (les fameuses livraisons winamaxiennes) contre la moyenne des joueurs sur Winamax, que ma BR a décollé.

 

Choisir sa room principale est importantissime. Nul doute qu'il est plus facile (pour l'instant) de monter une BR sur le .fr que sur le .com. Ou sur Winamax que sur Pokerstars. Ou sur des 10 euros que sur des 100 euros. Ou sur des 100 euros "événements" et pourvus de nombreux satellites, plutôt que sur des 100 euros réguliers. Ou sur des rebuys que sur des freezout. Ou sur des tournois avec un cadeau additionel qui vont attirer tous les joueurs récréatifs que sur des tournois standards. Etc, etc...

 

Le tournoi le plus facile serait donc: un rebuy 5-10 euros, événementiel (avec sat), avec un cadeau de type "statut maximal Red Machin", sur Winamax.

 

Tiens, coïncidence (hum), c'est le mélange parfait entre mes deux derniers tournois où j'ai perfé: le Sunday Surprise et le Kamikaze... CQFD

 

 

B comme Broing

 

Oui c'est un peu tiré par les cheveux... Fallait bien que je case mon troisième B.

BROING c'est le bruit entendu à bord de la croisière qui s'est échouée sur des récifs.

Pouquoi kejenparle?

Et bien ma femme vient de réserver une croisière pour octobre prochain (avec une partie de mes gains chez Winamax, et oui elle n'a pas perdu de temps pour me prendre aux mots "gains au poker= voyage"). Le lendemain de la réservation, un des navires de cette compagnie a comme un problème...

 

Y'a mieux comme cadeau de confirmation de commande!

 

Pas très bon le service marketing...

Commenter cet article

lesage 17/01/2012 13:16


@Kof: Sur la room rouge: value, value, et encore value....


 

KKof 16/01/2012 22:05


Je vais méditer tes conseils pour essayer de repartir du bon pied en 2012, parce que là je suis comme le paquebot, je bois la tasse :(

lesage 16/01/2012 18:32


@Stefal: cela te plaira, voici l'explication de l'expression triple buse:


L'expression ''triple buse'' veut dire qu'une personne est radicalement stupide voire irrécupérable. Au XVIème
siècle on considérait la buse comme un oiseau idiot et un imbécile était déja traité de ce nom d'oiseau.

Avoir multiplié ce nom d'oiseau par trois est donc très péjoratif pour la personne concernée. Ce sobriquet est pourtant mal choisi car la buse est un rapace très rapide et loin d'être imbécile pour sa race. Ce nom lui a été attribué car cette bête reste longtemps la
tête figée lorsqu'elle est en chasse et fait donc penser à un manque de vivacité.

stefal 16/01/2012 18:19


Euh ... triple buse?

lesage 16/01/2012 18:19


@coyote: les probabilités n'ont pas de mémoire... Il y a autant de risque de s'échouer en partant un vendredi 13 qu'un autre jour Comme de prendre l'avion pour NY un 11 septembre. Ou d'avoir deux paires d'as de suite contre une paire de rois face au même adversaire, et de perdre les deux fois...

Coyote 16/01/2012 17:09


Le mieux serait de choisir la même croisière (forcément sur la même compagnie) en partant également un vendredi 13. A condition de ne pas avoir le même commandant, je pense que la proba de
s'échouer à nouveau est d'une chance sur 100 millions.

lesage 16/01/2012 14:40


@kingyoann: bon la probabilité qu'un autre bateau s'écrase sur un récif en 2012, surtout après ce problème, est proche de zéro... Par contre m'étonnerais qu'on rase la côte de près...


Donc good run quasi assuré sur ce coup!

kingyoann78 16/01/2012 13:23


j'ai envie de dire :GL pour la croisière , j'espère que tu run good