Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

En suivant ce week-end la perf énorme du breton Antoine Saout (voir billet précédent), c'est fou comme l'envie de refaire un évènement live m'est revenu... Il faut dire que ma participation à l'EPT de San Remo est mon meilleur souvenir de ma petite carrière de joueur de poker 100% amateur. Jusqu'à maintenant... mais j'espère bien pouvoir décrocher un ticket une fois par année (on peut toujours rêver, ça ne coûte rien).

D'autant plus que j'ai toujours en travers de la gorge mon élimination avec ma paire de 10 en main, et battue sur une couleur à la river, pour LE pot de la journée. La paire de 8 d'Antoine hier, toute proportion gardée, est assez proche: c'est un pile ou face légèrement favorable à la base, mais qui se transforme avec un board favorable jusqu'à la turn en un 80/20 plein d'espoir... Et boum la river arrive et tous les espoirs s'envolent. D'un coup, on passe d'une énorme excitation intérieure (je me rappelle du bruit de mes propres battements de coeur presque assourdissant !) à un véritable KO, une vraie petite mort...

Ce contraste "espoir intense" suivi de "désespoir total" , en l'espace de quelques secondes, est rarissime dans une vie normale standard. Je ne vois pas beaucoup d'exemples comparables dans notre quotidien. Peut-être dans le sport, soit de manière active (on est le sportif), soit passif (on est le supporter). L'exemple du tir de penalty, en faveur de notre équipe, dans le temps additionnel d'une finale par exemple, ou la balle de match au tennis par exemple, sont des moments apportant un contraste similaire, avec sa dose d'adrénaline au passage, que l'on recherche tous, consciemment ou inconsciemment.

C'est un élément de plus qui permettrait de classer le poker dans la rubrique sport, bien qu'en fait à mon avis dans le sport il doit y avoir également une maîtrise de son corps (physique et/ou technique). Certains objecteront que les chips tricks amènent cet aspect-là dans le poker, mais l'objection est refusée: ils ne sont pas notés par des juges pour faire grossir sa pile de jetons (tiens on pourrait y penser) !

Je m'aperçois que ce billet dérive déjà, et je ne l'amène pas du tout où je voulais en venir...

... Me rappelle plus vraiment où je voulais atterrir... Vindiou, manque de sommeil, moi...

Je parlais de l'envie de participer à de gros évènements live. Au moins un par année. Et comme je n'ai absolument pas la bankroll pour y aller avec mes propres sous-sous, la seule solution est de passer par les sats online (je ne vais pas chatter chaque année les WBCOOP !).

Et comme un imbécile, j'ai essayé plusieurs fois les minables sats 5+R FPP, round 1 d'un ensemble de sats qui permettent au bout d'un long cheminement de chatter un package pour le fameux PCA de PokerStars aux Caraïbes. Ce sont des tournois immondes, qui ne permettent aucun jeu évolué, et surtout où la fold equity est absente tout du long, même vers la bulle... J'aurais pu m'en douter avec ce format rebuy FPP, c'est le tout bas de gamme des sats existants. Bref c'est nul, et en plus je "run bad" sur ces sats qui me font tilter au maximum.

Je cherche donc d'autres formules, mais ne désespère pas. A moins que les WBCOOP en décembre (quoique je n'ai aucune nouvelle de ce championnat des blogs organisés par PokerStars, j'espère qu'il aura bien lieu... parce que j'envisage d'organiser un gros last longer entre blogueurs; on verra bien.)

Sinon un tournoi assez deep hier dimanche, joué tout en matant la finale Federe-Djokovic de Bâle (et défaite de qui vous savez). C'est un de ses nouveaux tournois capés à 1'000 joueurs. En l'occurrence un 4$ 8 max. Et une 13ème place qui me laisse des regrets, car presque inutile en terme d'apport à ma bankroll, mais où j'ai enfin rejoué sérieusement (c'est à dire serré et agressif, et en mode concentré). Style qui me paraît toujours le plus efficace dans les tournois à faibles buy-in.

Le principe des tournois capés, que j'avais espéré il y a peu sur ce même blog avant même qu'ils n'existent, est vraiment intéressant, mais cette option n'est pas encore proposé de manière adéquate par PokerStars. Ils y viennent, mais proposer des tournois capés en Omahaqui n'atteignent jamais le quota maximal est un brin ridicule... Par contre le faire sur des 11$ NLH, on l'attend toujours ! Et sur les $3+R ce serait un rêve pour l'amateur de rebuy que je suis...

Sur le $4 à 1'000 capés, j'ai vu la différence: sans cette limite d'inscrits, on aurait pu être le double, et probablement je n'aurais pas eu l'espoir d'être si proche de la table finale. Il y a quelque chose d'extrêmement frustrant pour les amateurs de MTT sur PokerStars, de devoir compter sur les doigts d'une main, les tables finales sur une année. Et toute la dimension excitante d'un MTT se retrouve concentré sur la table finale, quand les dollars du prize-pool sont à portées de main. Et à moins d'être un multitableur fou (et donc rarement amateur comme vous et moi), le % de chance d'atteindre une table finale sur un champ aussi large que 4 à 5 k de joueurs est vraiment décourageant...

Donc je le répète aux têtes pensantes de Pokerstars: les tournois "caps" sont une bonne solution pour favoriser le plaisir à long terme des joueurs amateurs . Mais franchissez le pas vraiment et doublez le 3$+R de 20h avec un tournoi capé à 1'000 joueurs, ainsi que sur les 11$ de 20h00 ou de 21h15.

Les français vont me dire: avec la future législation appliquée dès juin prochain, les tournois seront naturellement "capés" par manque de participants franco-français... 

Tiens, comme je suis double national, j'vais p'têtre ouvrir un futur compte français moi....
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article