Lundi 14 novembre 2011 1 14 /11 /Nov /2011 11:55

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTtXH1-SXYkpZQR5sVtAQHJwaXKj9MMc-7KKdqeDQ9SvWez9AtCHistoires tirées par les cheveux pour ce billet, mais sans se crêper le chignon entre générations. En espérant que ce post soit lu par plus de trois pelés et un tondu.

 

Jeunes VS "cheveux blancs"

 

Dans le dernier Poker Mag de novembre, de manière amusante, deux articles sont en total contradiction. La chronique de Roger Hairabedian parle des joueurs live plus aguerris que ceux online (déjà j'en doute), puis il lâche cette phrase "d'ailleurs, dans les tournois live aux buy-ins importants, il y a relativement peu de joueurs du net, et beaucoup de cheveux blancs". Sous-entendu donc: les vieux sont non seulement plus nombreux mais aussi meilleurs en live. Hum...

Quelques pages plus loin dans ce même magazine, un article de psychanalyste Alan Schoomaker intitulé "le péril jeune" dit exactement l'inverse! En rappelant l'âge des derniers vainqueurs du Main Event des WSOP, tous très jeunes. Qualités des jeunots de moins de 25 ans (et pas seulement au poker): courage, endurance, adaptation, et même... expérience (ils jouent plus souvent de gros tournois grâce au net).

Qui a raison? Moi qui ai de plus en plus de cheveux... gris, suis-je foutu? Oui dois-je encore attendre de passer du gris au blanc pour passer au live? Réponse là, juste ci-dessous...

 

Partouche Poker Tour

 

La grande finale a tenu toutes ses promesses, avec un vainqueur incontestable, Sam Trickett, ses cheveux bruns et ses... 25 ans. Mais un "vieux" joueur a fait parler de lui: Roger Hairabedian! Tiens le revoilà... Seul représentant en TF de la vieille école.

On peut refaire le coup de la bouteille à moitié pleine ou vide: son jeu n'a pas convaincu, loin de là, les observateurs. Un exemple: relancer de 2BB quand il n'en reste que 7 dans son tapis avec A7... 

Mais c'est oublier que Roger a fini magnifiquement à la 5ème place d'un tournoi incroyablement difficile et empoché la somme rondelette de 230'000 euros. Je ne vais pas rentrer dans les polémiques trouvées sur les forums, l'homme mérite du respect et n'a rien à prouver, ses résultats parlent pour lui.

Mais n'a-t-il pas manqué de courage et d'inconscience? (Il dit lui-même qu'il avait la notion de la valeur de l'argent en jeu pour justifier d'avoir voulu monter dans les paliers de gains, plutôt que de gambler). Bref, il lui a manqué l'insouciance de la jeunesse...CQFD

 

Sunday Surprise

 

Un tweet de Rincevent "déjà out du Sunday Surprise" me rappelle que ce tournoi a commencé depuis plus d'une heure. Je viens de buster moi-même de l'Eldorado avec les as craqués, une place sur mon écran est libre, et hop! je m'inscris en late registration. Seulement 5k de jetons et 20BB. Pas un problème quand on reçoit les as en première main, et qu'on se retrouve face aux rois! Le poker est un jeu déroutant, souvent! Double-UP, 40BB et la suite sera une incroyable succession de coups foireux (quand je suis devant je perds, quand je suis nettement derrière je double). La structure est terrible, je me retrouve ITM sans avoir compris comment, et bust "je sais plus combien" en ayant triplé mon buy-in de départ, ce qui ne sert pas à grand chose.

En gros, ce Sunday Surprise devrait être renommé Sunday Boucherie, avec jambons, rognons ou boudins à la gagne... Avec comme surprise (un vraie surprise pour le coup!) la visite des abattoirs de bovins. (Je devrais pouvoir postuler pour un poste au service marketing de Winamax, avec ce genre d'idées...).

 

Buy-in

 

Je m'en sors beaucoup mieux sur les tournois à 20 euros, que sur ceux à 10. De quoi relancer le débat "est-il plus facile de s'en sortir contre de meilleurs joueurs que contre des débutants?"

Bien sûr que non! Tout n'est qu'adaptation, comme toujours. Dans mon cas, il s'agirait juste de variance je suppose. Et d'ailleurs le niveau de jeu sur les 10 et 20 euros est sensiblement identique. Mes rares incursions sur ceux à 50 euros, ne m'ont pas montré de grosses différences non plus. C'est un peu plus difficile, mais pas nettement. Et les Sunday Million à 215 $ sur PokerStars sont un mélange curieux de vrais sharks aux 4 bets-light intimidants, et de vrais fishs aux calls pour infos standards...

Le buy-in en tournois online (mis à part ceux de type 100$+R infestés de requins), n'est donc pas strictement proportionnel au niveau d'ensemble des joueurs, surtout sur les tournois phares, avec leurs nombreux satellites qui ramènent de la pescaille fraiche.

C'est pourquoi je tente des incursions plus haut de temps en temps. Mais avec l'aide des satellites.

Satellites? Mais alors...ferais-je également partie du repas des sharks qui attendent la remontée des filets de poissons frétillants et innocents?


Manger ou être mangé... par plus jeune que soi évidemment!

 

 

---------


Ma série Pok & Rock continue avec une légende vivante, qui prouve que les vieux de la vieille ont encore des tripes... Joe Cocker et sa reprise extraordinaire des Beatles "With A Little Help of my Friends". Ou comment transcender une bonne chanson en monument! Je n'ai pas choisi la version de Woodstock, vue et revue, mais celle-ci est très bien aussi... bien que nettement plus récente. Le vieux a de beaux restes!!

 

 

Par LeSage88
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Blogroll

PokerReplay

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés