Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

congrats.jpgAu sujet de la question que j'ai posée à la communauté des bloggers et à moi-même, à savoir "pourquoi jouons-nous au poker", une toute partie de la réponse pourrait être (mais la vraie réponse arrivera dans le prochain billet promis juré):


Pour le plaisir de se donner des objectifs, des challenges et de les relever ! Comme dans le sport ou le bizness d'ailleurs...


C'est souvent débile, infantile, inintéressant (pour son entourage en tout cas), voire profondément inutile, mais... pu***** que ça fait du bien à son ego...

Ouaip, j'en ai enfin gagné un. Ma toute première victoire dans un MTT Rush Poker Tournament, après trois fois l'échec d'un tête à tête et donc jusque-là seulement des deuxièmes places !

 

Juste maintenant, là.


J'ai gagné quoi ? La gloire et le début de la fortune...


Quoique pour la fortune on repassera. C'était un 135 joueurs à 4.4$. Qui rapporte 153$ seulement...Quant à la gloire: hum, pas certain non plus en fait, vu le niveau général de ce tournoi.


Mais j'attendais avec impatience mon dépucelage en Rush Poker Tournament. Voilà. Et ce fut même agréable !


Je ne vais pas vous gaver de nouvelles stratégies de 10 pages pour ce joli tournoi. Juste quelques pistes, car oui, j'ai déjà un peu changé mon approche globale du tournoi. Dans mes dernières explications, je le jouais sans utiliser le bouton quick fold, pour pouvoir mieux repérer et noter tous les joueurs. Pas mal. Mais il y a mieux...


1ère phase - 30 minutes - 200 mains.


Oui je rejoue le plus vite possible, en réutilisant le bouton quick fold. Et arrive donc à jouer pendant ces 30 premières minutes presque ... 200 mains, au lieu de 100 comme avant !!!!

Car en fait la notation des joueurs n'est vraiment utile que dans les dernières tables quand on se croise sans cesse. Je préfère pouvoir jouer un maximum de mains pendant cette première phase où les mauvais joueurs sont tous encore là... Et je joue très tight. Cela suffit à survivre facilement, et parfois à monter de jolis tapis. En 30 minutes on passe de 135 joueurs à ...30 survivants.


Donc 30 minutes = 200 mains = 30 survivants. Belle équation avec .... aucune inconnue, car ça marche à chaque fois.


2ème phase - 30 minutes- 60 mains.


Et oui, c'est à 30 left que je change radicalement ma méthode. Je ne touche plus au bouton quick fold, mais au contraire je ralentis au maximum en utilisant la case "sitting out". Car quand on utilise cette possibilité, on reste à la table même quand on a couché sa main. Exactement comme un tournoi normal ! Cela me permet de prendre moins de risque quand le jeu devient "short handed", que les blinds augment nettement, et surtout je me reconcentre sur mes adversaires en notant leurs particularités en suivant chaque main jusqu'au bout. Car à ce niveau du tournoi, on croise sans arrêt les mêmes joueurs ! C'est même mieux qu'un tournoi normal, car on connaît tous les joueurs restants (alors que normalement on repart à zéro à chaque table cassée).


Mon jeu change complètement, et je joue les situations et les joueurs, si mon tapis le permet. Il y a deux exceptions à cette manière de faire:


- Si je suis short je continue à jouer très serré, car les autres joueurs s'éliminent très rapidement entre eux....

- Si je possède un très gros tapis, je profite à fond des bulles (ITM et TF) pour agresser en re-quick foldant au maximum). Quand cela arrive, c'est très amusant d'agresser à chaque main, en changeant chaque fois d'adversaires déboussolés (car visiblement pas tous portés sur l'observation des autres joueurs).



3ème phase - 30 minutes- Table finale


Elles sont vraiment bien, je l'ai déjà dit, car on a un tapis très correct pour un turbo. De 10 à 60 BB. C'est là que mes notes prises tout au long de la deuxième phase sont affinées pour les utiliser au mieux, avec l'aide de mon tracker qui me recrache enfin ses données enregistrées tout au long du SnG, afin d'essayer de monter peu à peu dans l'échelle des gains...


J'avoue: cette table finale a été idéale en nombre de mains premiums, avec notamment deux paires d'as .... de suite ! Ben oui, ça aide un peu...



Il y a eu ma première dent. Mon premier vélo. Ma première copine. Mon premier "crac-crac". Ma première victoire en planche à voile. Mon premier enfant.  Mon premier commerce. Ma première compète de golf gagnée. Mon premier tournoi de poker. Mon premier (et seul...) EPT disputé.


Et maintenant ma première victoire en Rush Poker....


C'est complètement anodin. Strictement sans intérêt sur l'ensemble de ma vie....



Mais je m'en fiche, j'ai gagné, nananèreu.... !

 

classement-rush-poker.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NickL75 27/05/2010 01:46



VGG ! il n'y a pas de petite victoire.


Maintenant il faut les enchaîner !!!!!!



Titi PoKEr 25/05/2010 15:42



Comme quoi, tout arrive .


C'est quoi le premier "crac-cras" ?? .


Félicitation pour cette belle victoire. @ toi les vacances aux caraïbes, .... Heu, non pas encore quand même ...



LeSage88 24/05/2010 10:22



Le sit out vers la fin du tournoi m'est presque devenu indispensable pour contrôler un peu ce qui s'y passe. Mais j'ai remarqué que parfois le logiciel de FullTilt empêche de voir la main
jusqu'au bout de manière stable: ça fonctionne une main puis ça ne fonctionne plus la main suivante, surtout dans le jeu très short handed (tables à 4 ou 5). Bizarre. J'ai eu droit à quelques
bugs amusants: parfois on est en mode sitting out tout seul (table vide) en attente pendant ... plus d'une minute (une éternité en Rush poker). Puis ensuite, les cartes s'affichent mais plus les
noms des joueurs ni le montant des tapis... Erreurs de jeunesse sans doute.


Ce qui est certain: il est intéressant d'utiliser la période Rusk poker et profiter de l'écrémage rapideme du tournoi (de 135 à 25/30) eu quick-foldant pour jouer un max, c'est d'ailleurs la
partie du tournoi "robotique et sans intérêt technique ou stratégique", puisque jouer très tight est largement pour l'instant la meilleure tactique, puis de s'intéresser aux derniers survivants
en essayant de jouer comme dans un tournoi normal en assistant à chaque show down, pour noter les particularités de chacun.


Dommage que les blinds continuent à monter rapidement, c'est le seul bémol à cette technique: on a un ratio nombre de mains / niveaux de blinds de 3 minutes qui est à nouveau trop turbo...


Espérons que FT développe des structures de blinds qui se ralentissent dans les derniers niveaux... Ce qui m'étonnerait (ça doit aller vite, pour faire du rake...) !



D8 24/05/2010 02:03



:)


Pas mal en tous les cas ton idée du sit out quand les blinds sont élevées..


J'essaierai peut être la technique un de ces 4!