Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par lesage

EV--post-it.jpgUne fois n'est pas coutume: un billet en copié/collé avec quelques citations que j'aime bien. Sur une feuille de mon bureau virtuel, j'ai l'habitude de noter quelques "post-it" pêchés ici ou là. Que je relis de temps en temps. Cela me permet de revenir aux bases rapidement de manière efficace.

 

En voici quelques-uns, en vrac et sans ordre particulier, provenant pour l'essentiel de Poker Apprivoisé d'Artplay et de Kill Elky 3 (mes 2 livres de chevet préférés):


 

Poker Apprivoisé:

 


Pourcent ou cote?

- La notion de cote au sens strict, c’est chouette mais ça ne sert à rien. Oubliez.
- Si votre adversaire mise le pot vous devez avoir 33% de chances de gagner le coup pour suivre.
- S’il mise la moitié du pot vous devez avoir 25% de chances de gagner le coup pour suivre.
- S’il mise entre les deux, vous devez avoir entre-les-deux pourcents de chances de gagner pour suivre. Combien exactement ? On s’en fout.

 

Rappels basiques:

- Pour calculer au flop votre chance de gagner à la river, multipliez vos outs par 4.
- Pour calculer à un tour donné votre chance d'être devant au tour suivant, multipliez vos outs par 2 et  ajoutez 2.

 

Semi-bluff:

- Lorsque vous désirez semi-bluffer avec un tirage, préférez attendre la turn pour tenter de prendre le coup si vous êtes en position et avez une forte cote implicite. Au contraire, hors de position et/ou avec une cote implicite limitée, n’hésitez pas à relancer votre adversaire.

 

Avantage de la position:

- Quel est donc, en pratique, l’avantage de la position ? Pour formuler une réponse simple tout en n’étant pas trop vague, je dirai la chose suivante : avoir la position enlève à vos adversaires l’opportunité de clore un tour d’enchères.

 

Open raise:

- Si vous êtes le premier à ouvrir un pot, ne vous contentez jamais de suivre la grosse blinde: relancez 100% du temps. Vous lirez parfois le contraire dans d’autres livres: ce sont de mauvais conseils.

 

Quand miser:

- Misez toujours avec vos mains très fortes.
- Misez toujours avec vos mains très faibles, sauf sur les tableaux très connectés où il faudra apprendre à abandonner.
- La décision est toujours plus délicate avec vos mains de force moyenne : quand vous doutez, appliquez la règle suivante : misez hors de position, checkez en position.

 

Savoir se coucher:
- Ne voyez pas de bluffs à chaque coin de rue, sachez coucher fréquemment même des mains aussi fortes que top pair quand vous êtes relancé. Il sera souvent meilleur de vous coucher immédiatement plutôt que de payer une fois et d’abandonner plus tard.

 

Jouer contre plus faible que soi:

- Si cela vous est possible, en cash game, changez de table. Il n’y a pas de honte. On n’est pas bon au poker quand on bat les meilleurs, on est bon au poker quand on écrase totalement les plus mauvais.

 

 

Kill Elky 3:

 

La phrase qui tue:

- Au poker il n'y a jamais de toujours.

 

Tell online:

- Si un joueur prend un long temps de réflexion, puis checke, c'est probablement qu'il a une main faible et cherche à obtenir une carte gratuite. (note de moi: c'est tout à fait vrai, mais prenez garde aux gros multitableurs!).

 

Squeeze:

- L'efficacité et la crédibilité des squeeze bets ont chuté de façon dramatique lors des 18 derniers mois (note: le bouquin date d'octobre 2011 en français) (...). La tendance actuelle semble être passée au squeeze en tant que piège, (...).

 

Un tirage cache un autre tirage:

- Une bonne occasion de bluffer sur la river se présente quand vous êtes sur un tirage quinte, mais que  c'est un tirage couleur qui tombe. Comme vos actions ont été cohérentes avec la chasse d'un tirage, votre adversaire peut croire que vous avez complété votre couleur (ou inversement).

 

Et la meilleure pour finir (qui remet en question tous les post-it ci-dessus!):

- Chaque règle de poker a son exception, même celle-ci...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lesage 17/10/2012 16:38


@Eiffel: oui mais ils proviennent de deux sources différentes... Artplay est plus directif, plus sûr de ce qu'il "enseigne", plus définitif...


Certainement parce que son E-book s'adresse plus aux débutants éclairés, alors que Kill Elky s'adresse à une cible plus pointue.


Cela dit chaque fois que je relis Artplay, j'y trouve de nouveaux éléments intéressants...

eiffel 17/10/2012 14:28


open raise : relancez 100% du temps


au poker, il n'y a jamais de toujours


ces 2 phrases s'opposent

KKof 16/10/2012 21:27


T'arrive encore à voir tes cartes avec tous ces post it sur ton écran ? 

samy575 16/10/2012 18:15


Salut je pense que Junkyboy a appliqué tes post-it à la lettre,le triplé de folie Warm-up puis minuit express et la cerise le Sunday Spé le tout pour environ 47K what else?

stefal 15/10/2012 19:31


Belle piqure de rappel

Nany 15/10/2012 18:23


J'aime tes postits! Je fais toujours ça ! Je les appelle des petits clignotants! 


Nany

lesage 15/10/2012 14:28


@lessims: oui, scénario typique des soirées où tout tourne mal.... (comme hier soir pour ma part, où tous mes bluffs se sont fracassés contre les nuts).

Lessims (Sharkfisher) 15/10/2012 13:53


Un tirage cache un autre tirage : fonctionne
malheureusement aussi lorsque c'est vilain qui est sur l'autre tirage :(


Nice post (it) sinon