Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

Bon, le dernier billet ayant été publié malencontreusement un 1er avril, il n'a pas été pris au sérieux... Tant mieux car je n'ai pas tenu plus d'une journée ! Le scrabble décidément ce n'est pas mon truc. Pourtant lors de ma partie promise avec ma femme hier soir, j'avais réussi à placer un mot à 476  points ! Joli record, non ? Mais ma moitié a refusé de le prendre en compte en arguant de manière simpliste que "WYJTAXEZ" n'existe pas dans son dictionnaire... Wow quel manque de sportivité. Pas ma faute si son dico date de quelques années.

 

En plus au scrabble on n'a aucune fold equity! Impossible de faire passer l'adversaire si on ne reçoit que des poubelles ! Jeu de chattards...

 

Bref passons. Retour au poker, ce jeu sérieux et noble...


Toujours dans ma période "grindage" des 180j $3+R. J'insiste sur ce format-là car j'y vois, outre les dollars gagnés, d'autres avantages de se spécialiser sur un seul type de tournois. Mais avec quelques inconvénients.


Voici mes plus et mes moins (liste très provisoire et non exhaustive):

 

 

 

Les + :


- Alimenter son tracker de tous les regulars de ce format, avec des statistiques qui ont plus de valeurs bien sûr que sur la trentaine de mains partagées sur un seul tournoi...

 

- Les notes: par exemple, en première table, de la belle couleur orange tous les joueurs ne prenant pas le double rebuy d'entrée. Car j'y vois de la faiblesse chez eux, qui se confirme souvent plus tard (malgré exceptions notables, voir blog de Jeeby !). Ma base de donnée s'agrandit chaque jour et les "orangés" sont visibles en un seul coup d'oeil...

 

- Tester de nouveaux moves, sans mettre en péril un long MTT de plusieurs heures où généralement je suis vraiment moins enclins à prendre un risque à la bulle par exemple...

 

- Avoir des repères fixes et stables, comme par exemple le fait d'avoir 15BB minimum à un certain niveau du tournoi, de connaître quelle profondeur de tapis est nécessaire pour se donner une chance de viser le top 3 (où se trouve l'argent de ce SnG), etc... C'est un immense avantage sur le long terme.

 

- Travailler grâce au format turbo, le jeu short stack en profondeur, particulièrement en tables finales. Comme sur tous les MTT standards à gros champ de joueurs, on finit toujours par être short stack en late game, autant comprendre quand et pourquoi pusher ou folder, et ce de manière parfois fort différente que sur les simples SnG une table (enjeux, intensité, profondeur des tapis ne sont pas du tout similaires sur une TF 180j que sur un SnG 9j).

 

- Pouvoir par le volume essayer de trouver des points communs aux places payées, aux  tables finales, aux top 3. Si vous ne faites que des MTT à 5k joueurs, difficiles d'analyser des points communs à votre seule table finale de l'année !

 

- Travailler son jeu de manière disciplinée. La discipline est l'arme absolue contre le tilt. Faire du volume sur un seul format permet de prendre du recul sur chaque décision, et de ne pas prendre en compte les émotions (à la bulle des places payées, peur de perdre des jetons plutôt que d'essayer d'en gagner, etc...)

 

Les - :


- S'installer dans un jeu trop automatique, sans créativité. Ce n'est pas encore mon cas, car mon volume est somme toute assez faible. Et je suis encore à la recherche de la stratégie optimale sur ce format. Mais il est clair que parfois j'ai tendance à solder les SnG qui n'ont pas décollé pour me concentrer sur ceux qui sont intéressants.

 

- Tomber dans l'ennui du travail obligatoire. Le poker est avant tout pour moi un plaisir, un loisir, un challenge, une envie de progresser. Pour l'instant ce "grindage" est plutôt excitant. Je ne suis pas sûr que cela soit encore le cas dans quelques mois. On verra bien, l'important étant de toujours prendre le poker pour ce qu'il est: un jeu, certes passionnant, mais qui doit rester agréable ! Je ne serai jamais pris dans l'engrenage du profit à tout prix au détriment du plaisir. Promis !

- Prendre de mauvaises habitudes. J'ai remarqué un manque de patience sur les rares MTT à gros champ de joueurs dernièrement tentés. Attendre une heure pour jouer une seule main en début d'un tournoi deep m'est plus difficile qu'avant... A contrario, je monte des tapis énormes plus rapidement. Il faut trouver le juste équilibre et ça finira par fonctionner !

- Le volume accélère les poussée vers le haut de la bankroll, mais la descente peut-être rapide dans l'autre sens. Ce n'est pas encore mon cas, mais ma BR s'est tout de même stabilisée depuis deux semaines après un rush de bonnes places qui s'enchaînaient. Je m'y attendais, mais il faut toujours en avoir conscience: seul le très long terme (1k de sng) permet de pouvoir juger de son winrate...

 

- Ne plus pouvoir rêver à une très grosse perf à 10K ou plus. C'est pourquoi je continue à faire des gros MTT de temps à autres, mais de manière mieux choisie (je me réjouis de participer aux futurs SCOOP par exemple) ou plus excitante (des 109$ sont à mon programme hors BR management, pour tenter de progresser face à de très bons joueurs).



Pour l'instant les plus l'emportent. Néanmoins il est probable que cette période de "grindage" hautement spécialisée sera assez courte, car dès que j'aurai l'impression de ne plus pouvoir apprendre sur ce format-là, je me tournerai vers d'autres expériences. Le poker est d'une richesse si grande que se spécialiser à l'extrême sur un  seul type de tournoi est bien trop limité en terme de plaisir.


Cette phase de grindage me permet en définitive d'acquérir des réflexes et une discipline à toute épreuve, indispensables pour aller plus loin.

 

Un peu comme un musicien qui fait et refait à  longueur de journée ses gammes, sans fléchir, de manière disciplinée et rigide, avec comme objectif de pouvoir maîtriser totalement son instrument pour se concentrer sur l'interprétation plutôt que sur la technique, lorsqu'il devra faire face à son public...


Tout un programme !

 

  

 

Commenter cet article

eiffel 05/04/2010 21:33



Lesage : tu as tout compris !


1000% d'accord avec toi !!!



jeeby2 05/04/2010 16:23



Après une trentaine de SnG joué depuis que j'ai commencé mon challenge, la balance est en effet en très de basculer de l'autre coté.


Le fait de ne pas prendre de rebuy, te pousse à "bourrer" un maximum avant le break pour avoir min 3k et plus de préférence, ce qui t'expose encore plus.


Donc là, je suis à nouveau dans une phase de test avec le double rebuy d'entrée.


35 SnG (6 ITM dont 4 TF) malheureusement les TF sont 3, 4, 5, 7.


Les 2x ont je ne fais pas TF en étant ITM, c'est synonyme de 2 mauvaises rencontre, isoler un short avec JJ dans un 1er temps suivi par un plus gros avec AK et ça ne passe pas.


Et hier KK vs AA.


Le principal est que ma BR fait un peu moins la gueule: 350-400$ mais précaution reste de mise car ça peut vite redescendre.