Dimanche 13 mai 2012 7 13 /05 /Mai /2012 12:55

Page-blanche.jpg Deux semaines sans nouveaux billets de bibi... J'ai pourtant tapoté du clavier à plusieurs reprises (c'était plus classe quand on pouvait dire "j'ai pris la plume" #nostalgie), mais tous ces débuts de commencement de posts sont restés dans mes brouillons. Pour l'éternité numérique.

 

Pour info j'ai 144 brouillons d'articles répertoriés dans mes archives d'overblog! Je me doute que cela doit être un petit record dans la minuscule blogosphère pokerristique.

 

Non pas que je sois bêtement trop pointilleux quant à la "qualité littéraire" de mes bafouilles, mais c'est plutôt que je n'arrivais même plus, au bout de quelques dizaines de lignes, à m'intéresser à ma propre prose...

 


 

Vous n'aurez donc jamais à subir (entre autres):

 

brouillons

 

Vous l'avez échappé belle!

 

Problème: cette page blanche commence à me peser, et je n'ai toujours pas grand chose à vous dire... Bon, si vous découvrez ce billet sans grand intérêt, je vous l'accorde, c'est que j'aurai tout de même réussi à passer le seuil de la page blanche! (et les plus attentifs d'entre vous auront remarqué alors que j'ai changé le titre #page#feuille...)

 

Niveau poker, je repars sur les bases. Je me suis sans doute égaré depuis mes derniers gros résultats de janvier, j'ai beaucoup trop complexifié mon jeu, et perdu en efficacité.

 

Cela m'arrive régulièrement, et tout aussi régulièrement donc, je dois épurer mon poker.

 

La plupart du temps cela signifie en priorité de retightiser mon jeu, avec ce genre de recettes:

 

- Prudence extrême en début de tournoi.

- Ne pas bluffer à la river.

- Ne pas semi-bluffer à la turn.

- Accepter d'être bluffé.

- Ne pas prendre trop de spots de re-steal.

- Value, valu, value.

- Ne pas penser que l'adversaire pense... (ben non il joue ses cartes!).

 

Je ne peux pas en être certain, mais les deeps run reviennent gentiment. Hier soir par exemple sur un vieux tournoi légendaire, pour ceux qui connaissent PokerStars version .com: le $3+R de 20.30. Un tournoi connu pour y passer 8 heures et gagner des clopinettes...

 

Cela n'a pas manqué!

 

Deep run, avec une présence dans le top 10 fréquente vers la fin de ce gros tournoi (3'000 joueurs et joli prize-pool), mais échouage à une décevante 18ème place (un AA<A4 m'aura tué tuer) pour ... 8 heures de jeu et $100 de gains!

 

Pffff... Mais bon je me suis bien amusé.

Plus en bonus trois autres ITM en parallèle.

 

Et j'ai vraiment pris extrêmement peu de risques. Avec des folds dont je ne me sentais plus capable depuis longtemps.

 

Car si on parle souvent des calls couillus, on aime moins parler des gros folds. Oui c'est pas très spectaculaire la plupart du temps (on voit rarement la main de l'adversaire..), mais que c'est difficile! Sur les petits buy-in (<50 euros), on trouve tellement de raisons de payer les tapis curieusement balancés par les fishs de service, que c'est chaque fois une déchirure de lâcher ses over-paires par exemple, ou même AK pré-flop.

 

(Se) coucher pour réussir... (je parlerais bien de la nouvelle première dame de France, mais je ne veux pas qu'on me coupe mon blog :-)) @PierreSalviac

 

J'ai profité de cette demi-nuit blanche pour écouter de la musique sur Spotify, site que je recommande vivement: presque tout y est, classé par albums complets, gratuit et légal.

 

En musique vous le savez sans doute, j'écoute de tout. Aussi bien les vieilleries de mon adolescence que les nouvelles générations.

 

Tiens, si jamais, une jeunette (par rapport à moi) que je découvre à peine. Un régal. Voici ce que j'écoutais cette nuit, casque vissé sur mes oreilles, tout en bataillant pour à peine $10 de l'heure:

 

Enjoy!

 

 

 

 

 


 

Par lesage
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Derniers Commentaires

Blogroll

PokerReplay

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés