Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par lesage

ou-vais-je.jpgAutant professionnellement je crois savoir plus ou moins où je vais et comment j'y vais, autant je suis complètement perdu dans mon poker...

 

Perdu. Désorienté. Démotivé.

 

Quelques lecteurs attentifs de ce blog doivent constater que je dis tout et son contraire d'un billet à l'autre... Un jour je décide d'arrêter les tournois à petits buy-in, le lendemain de recommencer les MTTs en rush poker, puis je refais des steps, déniche tout à coup un rebuy qui me convient bien, puis suite à sa disparition tente de nouvelles structures, repasse chez PokerStars, puis retourne chez Full Tilt...

 

Je pense d'ailleurs maintenant faire la semaine des Winamax Series du début avril sur la room que j'avais pourtant "provisoirement" (en pensant "définitivement") abandonnée...

 

Je ne peux même pas me plaindre de la variance en 2013, puisque je suis pour l'instant gagnant sur ce début d'année. Bon gagnant est un gros mot, quand cela correspond à 3 jours de salaire suisse moyen... (et une année en salaire français , non pardon de me moquer, j'exagère tout de même... un peu!).

 

Je crois en être au moment (comme beaucoup d'entre nous?) de la fin des illusions. L'illusion de pouvoir doubler son salaire en s'amusant, ou tout au moins de mettre une grosse couche de beurre dans ses épinards. L'illusion de pouvoir toujours monter dans l'échelle du niveau des joueurs, c'est à dire de ne pas devoir juste se contenter des livraisons de joueurs débutants, mais bien d'essayer de gagner contre des joueurs plus expérimentés.

 

Le poker online est un phénomène récent, si on le compare à d'autres jeux ou sports de compétitions.

 

J'ai toujours été attiré par la possibilité de faire de la compétition, car cela procure des sensations que je ne trouve pas ailleurs. Adrénaline, stress positif, motivation à se dépasser, à s'élever.

 

Progresser dans n'importe quel domaine est un des moteurs de la vie, de ma vie. Se mettre dans la peau d'un débutant, puis monter de niveaux, pour pouvoir s'amuser en compétitions... sans trop se prendre au sérieux bien sûr. Mais en prenant par contre très au sérieux son apprentissage.

 

J'ai besoin de ces challenges-là, même si cela semble puéril, avec un peu de recul. Bah... on est tous de grands enfants!

 

Les sports "nouveaux" permettent souvent d'obtenir un bon niveau rapidement. J'avais choisi la planche à voile quand j'avais 18-20 ans. Et rapidement (en deux-trois ans) atteint un bon niveau (top 3 suisse). Il faut bien l'avouer: c'était plus facile d'être dans le top 3 en windsurf en Suisse, qu'en ... ski ou... à vélo par exemple! (Et pas besoin de prendre de l'EPO).

 

Dans tous les sports nouveaux, il existe trois phases pour être dans les meilleurs: le talent, le travail, puis le talent + le travail.

 

Au début d'un sport émergent, il suffit d'être en effet un minimum talentueux. Puis la concurrence arrive en nombre: c'est la période des travailleurs, de ceux qui s'entraînent trois fois plus que les autres. Qui dominent alors largement les talentueux flemmards. Puis avec l'arrivée de nouvelles générations encore plus nombreuses, il faut conjuguer les deux pour sortir du lot: le talent ET travail.

 

En foot par exemple, un Pelé talentueux ne suffirait plus; il serait battu par le physique de n'importe quel joueur de base d'aujourd'hui, même par un semi-professionnel. Un Messi est à la fois d'un talent exceptionnel, mais c'est aussi une machine physique hors norme: il doit courir deux-trois fois plus de km que le Pelé de l'époque... (regardez les anciens matchs des années 70: que c'est lent...)

 

Pour revenir au poker, j'ai bien peur que l'époque de l'amateur qui arrive à dominer 95% du champ de joueurs d'un tournoi soit révolu, même à micro-limites... Or seuls 5% des joueurs de tournois gagnent vraiment à long terme!

 

Seuls les plus talentueux, qui vont y associer un travail hors-norme, à la fois pour progresser techniquement et psychologiquement, mais aussi pour pouvoir physiquement encaisser des sessions online en multitablant 20 à 30 tournois sur une quinzaine d'heures de suite, seront capables de tirer leur épingle du jeu...

 

Et encore, il n'est même pas certain que cela soit vraiment rentable à long terme...

 

Comme je suis très très éloigné de pouvoir le faire, et encore moins d'avoir envie de le faire (essayez de multitabler 20 tournois plus de 10 heures de suite, moi j'y arrive pas!), il est impensable que je puisse être désormais un vrai gagnant au poker, en live ou online.

 

Quand je dis vrai gagnant, je veux dire d'avoir un taux horaire décent, au moins de l'ordre de ce que l'on peut gagner dans la vie réelle...

 

Il reste le plaisir de jouer, de progresser. Or je vois bien qu'il est de plus en plus difficile de progresser plus vite que la moyenne des joueurs. Car oui, on progresse tous! Tous! Mais encore faut-il le faire plus vite que ses adversaires, sinon on ne peut pas gagner à ce jeu!

 

Bref, le constat est là: j'arrive comme presque tout le monde à un plafond de mes compétences, même si potentiellement je peux encore progresser un peu. Mais plus assez rapidement pour garder un edge suffisant pour battre à la fois la variance et mes adversaires...

 

Que reste-t-il?

 

Pour un joueur de tournoi comme moi, reste comme seul but le "one time", le gros tournoi que l'on joue et gagne comme à la loterie, par hasard, et qui peut bien évidemment arriver n'importe quand. C'est amusant quand c'est le cas, pour les sensations et le porte-monnaie, surtout si c'est sur un gros tournoi.

 

Comme un grand gamin, je continuerai sans doute à tenter ma chance, surtout lors d'événements, de séries spéciales, qui permettent d'avoir des objectifs plus excitants.

 

En attendant, j'hésite entre me concentrer sur un seul jour de la semaine, le dimanche jour des gros tournois, quitte à multitabler massivement de manière à compenser la perte de volume en mode geek-concentré; ou au contraire à jouer au fil de mon temps libre, en mode "détente-devant la TV", comme je le fais actuellement.

 

Après les Winamax Séries, il sera temps de décider...

 

Avant de me contredire rapidement dans quelques semaines?

 

Je ne sais pas... où j'irai.

 

Aloha!

 

 

 

PS:

 

Je voulais en faire un billet séparé, hors poker et musical, mais j'ai la flemme.

Vous avez sans doute entendu parler de Woodkid, le surdoué français. Connu par ses qualités de créateurs de vidéos, il vient de sortir un album extrêmement bien produit. Sa musique est inspirée par le classique, des percussions tribales, des sons électros. Bref c'est moderne, facile d'accès, très agréable à écouter.


Pour ma part, même si j'adore l'univers de Woodkid, je préfère l'original à la copie, avec le groupe THESE NEW PURITANS qui est extraordinnaire (n'ayons pas peur des mots!). C'est moins commercial, mais quel pied quand on se plonge dans cet univers musical vraiment hors-norme...


Pour juger les deux artistes/groupes, voici leurs deux vidéos les plus connues:


 

Woodkid

 

 

 

 

 

 

These New Puritains

 

 

Commenter cet article

Pilo 23/05/2013 17:42


Superbe billet, la vérité du poker enfin !


 


Je découvre ton blog (on peut se tutoyer, hein ? ;-) et ce billet datant deja de 2 mois). Il traduit tellement bien mon état d'esprit actuel vis-à-vis du poker que j'aurais pu l'écrire
(si j'étais seulement moitié aussi doué que toi pour la prose).


Quel jour jouer ? Quelle variante jouer ? MTT du dimanche ? SNG du lundi ? Cash game en apreès-midi ?


Bon, à partir de demain, je ne fais plus qu'un seul tournoi par semaine, mais un gros buy-in, histoire de ne pas tomber sous les coups des gamblers à 5€.


Ah ben non, finalement, je suis en train de jouer un rebuy 3€, mais je ne sais pas vraiment pourquoi. Et puis, fini le cash game, trop tiltant, mais deux jours plus tard, 4 caves de perdues vite
fait bien fait en NL20 avec AA qui tombe face au J8off qui fait DP turn...


Non, vraiment, le SNG SH, y'a que ça de vrai. Non, le HU plutôt, ça c'est du poker à émotion, et tiens, en Hyper Turbo pour l'adrénaline...


Et une semaine après, non, il vaut mieux faire un gros MTT une fois par semaine pour le one time. Eliminé avant l'ITM au bout de 3 heures de jeu sur un bon vieux suckout des familles, j'en déduis
que le SNG c'est "achement" mieux...ou le cash game ? le DON ? et ainsi de suite...


Tous ces mecs qui brag sur leurs victoires, qui font des résultats à 4 ou 5 chiffres, je les ai vus jouer, je ne leur trouve pas de "génie" exceptionnel sur les tables. Je peux faire aussi
bien...sauf que non. Ca n'arrive pas. Pas de volume de jeu, une famille, un boulot, pas de beurre dans les épinards avec le poker. Juste de la frustration.


Au final, hier soir, dégoûté et perdu dans la jungle poker, j'ai cash out tout et j'ai arrêté le poker en ligne..


Enfin...jusqu'à cet après-midi ou je ressens a nouveau le besoin de jouer mais sans plus savoir à quoi finalement...


Poker...Découvert il y a 3 ans, c'est probablement le "loisir" le plus frustrant que j'aie jamais pratiqué.



Addict et maso. 


Aren't we all ? 


 


Merci pour ton blog qui fait du bien. 

BeB 04/04/2013 19:57


Merci pour ton blog qui m'aère, qui me sors du train train quotidien


Merci de m'avoir permis de relancer l'économie du disque


Merci de m'avoir fait découvrir Woodkid


Merci Merci Merci !


 


Pas contre un cadeau ticket winamax si tu souhaites me remercier de mes nombreux merci :p

lesage 30/03/2013 22:48


@wester: tu mets la barre haut...

Wesker 29/03/2013 18:00


Un challenge comme chris ferguson de 0€ à 10000€ sans contrainte de temps !! Plaisir garantie

lesage 29/03/2013 11:43


J'ai trouvé son billet (à Jeeby) "l'espace d'un instant": http://jeeby2.over-blog.com/article-l-espace-d-un-instant-70134482.html

lesage 29/03/2013 11:23


@mad: je suis bien d'accord mais ne me dis pas qu'on a pas tous pensé au moins une fois que c'était peut-être possible (de gagner pas mal de sous). Mais le poker comme divertissement pas cher ou
même gratuit, oui ! Ce billet était plus pour moi: prendre conscience de la fin des illusions...


Je vais essayer de retrouver un très bon billet de... jeeby ex-blogueur qui parlait très bien de cette prise de conscience (il sera étonné que je le cite j'en suis sûr)...

lesage 29/03/2013 11:16


@lessims: aloha quoi mais aloha... Putain j'y avais même pas pensé! Blogscar d'or des com de mon blog (voté à l'unanimité des rédacteurs de mon blog). Un blogscar qui ne permet aucune polémique!

mad_thorgal 29/03/2013 00:51


Chercher à gagner autant en jouant qu'en travaillant, je n'y ai jamais songé un seul instant, cela demande bien trop de talent, d'heures passées et de force mentale, mais j'ai déjà du mal à
rester tout petit gagnant moi...


Du coup je reprends ce que je faisais à mes débuts : je me rappelle que je me paie quelques heures de divertissement, comme si j'allais au ciné ou au théâtre, et si j'ai l'heureuse surprise de me
voir rembourser ma place (ou plus) tant mieux! Sinon je prends du plaisir et ça ne va pas plus loin!


Pas de pression, juste l'envie de bien jouer pour me faire plaisir...

Lessims 28/03/2013 16:32


Je ne peux résister à apporter ma haute contribution pour te sortir de l'ornière et te remonter le moral sur tes objectifs pokeristiques :


"Nan mais Alo(ha) quoi, Alo(ha), le mec il a quarante piges et il a pas de bracelet ... Alo(ha) quoi !"


Tu me dis si je peux revenir, là je sors ...  

lesage 27/03/2013 22:50


@D8: merci pour tes conseils qui témoignent d'une grande expertise en la matière.

D8 27/03/2013 13:35


Sinon y a la marelle...!

lesage 26/03/2013 22:00


@tous: j'avais fait une belle tartine en com mais j'ai effacé... ! En résumé: comment prendre du plaisir au poker online ou live, avec mon niveau actuel, ma BR potentiel (la BR réelle c'est du
blabla), et mon temps dispo...


Ce billet me permet d'y réfléchir, mais je n'ai pas encore pris de décision (et pt'être bien que je n'en prendrai pas...).


Les gros buy-in de temps en temps online et des packages : oui, je vais m'y remettre. Mais quelques tournois à petits buy-in en mode détente après boulot aussi...


On verra bien...


Merci à tous pour vos conseils!

manubluff 26/03/2013 15:52


C'est marrant, j'ai le même type de réflexions en ce moment (même si je ne saurai jamais les formuler aussi bien). Un sentiment de "gagne petit" lorque je nourris plus d'ambitions, avant de me
consoler en me disant que tant qu'y a du plaisir, c'est le principal et de rêver à un one time un de ces jours ... De quoi repartir pour un tour ... et redevenir la bonne vache à lait des rooms
online.

nantais 26/03/2013 14:50


dernier point, si les petits BI sont juste histoire de tuer le temps au lieu de regarder la TV,    c'est une autre histoire.


mais ton article ne laisse pas transparaitre cela

nantais 26/03/2013 14:42


+1 avec stefal


et je comprends pas, tu joues des 3r que pour l'argent ? 


tu prendrais pas plus de plaisirs a jouer moins souvent mais les beaux tournois du dimanche ou des sats live ?


tu vas me dire BRM tout ca, mais ca changerais ta vie de BI direct ces mtt de temps en temps ? je pense pas.


si on a un point commun, c'est certainement qu'il est ev+ de travailler et de BI direct plutot que de finir plus tot et de faire un sat...


oui pas courant ou politiquement correct de dire ca comme ca, mais j'ai lu ton post pile apres une conversation houleuse qui ressemblait a ca :)


 


obv le plaisir doit rester le premier des moteurs au poker

eiffel 26/03/2013 13:06


belle analyse !

stefal 26/03/2013 11:58


Tu gagnes bien ta vie.
Tu n'as pas vraiment besoin de mettre une cote de boeuf argentin dans le fond de ton cuissard.
Pourquoi ne reverrais-tu pas tes objectifs.
Deviens un chasseur de package et découvre les joies des tournois internationaux. 
Mes 2 cents (pas suisses) 

kaviar 26/03/2013 09:44


Ah bah voilà !


On le connait le prochain a annoncé la fermeture de son blog !

Gum 26/03/2013 09:37


On a tous des hauts et des bas. Peut-être que tes objectifs sont élevés ? 


Je comprends que l'absence de perfs fasse place au dégoût mais le poker apporte tant sur tous les plans.


GL pour les Winamax Series.


@ +.

blacksuccube 26/03/2013 07:09


sans avoir ton illustre expérience de la vie (je n'ai que 40 ans), tu as essayé le mode "Carpe Diem"? Sans se poser de question, au fil des envies, comme ça, sans rien de précis?


Parfois on gagne à ne pas trop se poser de queston