Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTodGleNjiOGhbpqWcn_Q4_oBr-LCh8-NTOwlrSZ5ailMUWMv0&t=1&usg=__-8xgbWnTt46hNlcswZBSTxp9Wfw=... elle me croit pianiste dans un bordel.

Et oui... Qu'il est difficile de parler du poker sans que l'on vous regarde bizarrement, gêné même, attristé parfois, mais de travers toujours !

J'en ai eu la preuve une fois de plus hier soir, quand j'ai ouvert une lettre de mon ancien associé. Sans entrer dans des détails qui ne vous intéresseraient pas, vous devez savoir que toute association dans le bizness fini toujours mal (en général). Celle-ci n'a pas failli à la règle. Mais passons.

Pour répondre à une de mes missives (pour régler un litige financier), cet ex-associé, a cru devoir ajouter tout en bas de la lettre, je cite "ce n'est pas à moi d'assumer tes pertes au poker que tu n'oses pas avouer à ta femme...".

Wow...

Sans prévenir. Attaque ultime d'une longue liste d'arguments. Et donc la plus importante à ses yeux, visiblement.

Je me suis rendu compte, à cet instant précis, à quel point mon image s'était vraisemblablement dégradée aux yeux de certains. Je suis devenu un (dangereux) joueur de poker. Et qui ne peut donc que se ruiner.

Wow...

Bien sûr, premier réflexe: vérifier que ma femme (qui avait lu la lettre avant moi), ne prenne pas au sérieux cette petite phrase. Ce que je crois (mais un tout petit doute, même inconscient, subsistera sans doute).

Deuxième réflexe: demander un million de dommage/intérêt pour diffamation. On n'est pas aux USA, malheureusement, mais la peine maximale prévue par la loi est de 180 jours-amendes... Boarf, je ne suis pas assez procédurier.

Troisième réflexe, demander par écrit des excuses. C'est peut-être ce que je vais faire, bien qu'après tout, il m'a ouvert les yeux: je ressentais des "mauvaises ondes" autour de ma passion, au point de n'en parler que très peu, sauf à mes plus proches. Mais je n'avais pas réalisé à quel point le poker a encore une image aussi sulfureuse dans le grand public. En tout cas chez ceux qui ne connaissent et ne comprennent donc pas ce jeu.

Que dire?

Prouver que l'on n'est pas un joueur perdant? Assez facile, grâce aux stats.
Prouver qu'il n'y a eu aucun "deposit" depuis les deux dernières années sur mes sites de poker online? Encore plus facile, l'historique des flux financiers des rooms de poker sont accessibles sur demande.
Prouver que rien que le package de SFR 10'000.- gagné l'année dernière (consommé en partie par des vacances gratos) faisait de moi un gros gagnant depuis mes débuts?

Après tout à quoi bon... De toute façon je ne pourrai jamais faire comprendre aux imbéciles, que le poker peut être pratiqué sans danger, avec plaisir et responsabilité.

Mais que c'est difficile de faire changer l'image de ce jeu passionnant, et après tout aussi respectable que les échecs, par exemple, ou tout autre jeu de stratégie. Mais devinez qu'elle peut être en comparaison l'image d'un joueur de poker face à un joueur d'échec...

J'ai été frappé d'entendre souvent ces derniers temps, à l'occasion de la mascarade politique et climatique de Copenhague, l'expression "poker menteur" pour rendre compte de discussions difficiles et tendues. Si le jeu "poker menteur" est en réalité un jeu de dés, on pense avant tout au (vrai) poker et au bluff. Mais dans un aspect négatif. Poker=bluff=mensonge. Pas beau quoi!

L'autre expression souvent citée, c'est le fameux "coup de poker". Qui signifie "tentative risquée, hasardeuse". Sans trop de calcul donc... Alors qu'en fait, ce que tout joueur applique (sauf les éternels fishs de service), c'est justement de ne jouer que des coups calculés, pensés, réfléchis. Même un débutant comprend assez vite, que l'on ne doit risquer un coup que si "le jeu en vaut la chandelle". Bien sûr peu à peu on comprend en plus les notions "d'espérance de gain", de "cotes", de "fold equity", qui permettent de réellement ne jouer des "coups de poker" qu'en situations qui paraissent être favorables sur le long terme. Mais ça vous le savez, lecteurs de ce blog...

Par contre pour (quasi) tous les autres:

Poker = risque
Poker = hasard
Poker = mensonge

CQFD

 

Voilà comment le commun des mortels vous juge lorsque vous avouez être un joueur de poker...

 

Non, non maman!

Rassure-toi! Pas du tout!

 

Je suis vraiment pianiste dans un bordel!

Commenter cet article

aldanjah 28/02/2012 18:39


un joueur de poker qui se pretend gagnant ? c'est vrai que c'est peu credible :)

Ricardoc 21/12/2010 23:51



Excellent post ! je ne l'avais jamais lu encore !


;-)



zmasters 24/09/2010 12:03



Le dernier commentaire est représentatif de la pensée générale qui peut être : "même si t'a gagné 50K euros, tu peux tout perdre demain soir". OMG vaut mieux éluder le sujet dans ces cas là. Même
en parler en expiquant bien les concepts comme le bankroll managment ne résoud pas le problème vu que la personne en face est souvent sure de son fait, et aura oublié le lendemain ce qu'on lui
explique la veille.



tony 06/05/2010 12:48



Bonjour,


il faut un peu moins faire le malin car le problème est que le pokerest que même si on comprend qu'il faut gérer une bankroll ce n'est pas évident pour tous les joueurs de bien gérer une bankroll
et qu'on devient vite accro on y pense tout le temps et après certains tiennent deux heures avant de ne plus respecter le bankroll management si savament calculé. Quand on vit un cycle négatif
difficile de pas tilter donc certes il y a des cons qui condamnent le poker mais c'est un jeu très risqué car il appele pour beaucoup à résister à leur tentations en permanence et devient souvent
un gouffre financier. Personnellement au début j'étais monté à 70 000 euros en misant 1000 en trois mois et depuis je dois être moins 50 000 car je n'arrive pas à gérer sur le long terme une
bankroll donc je suis devenu coach et là bizzarement j'ai gagné beaucoup d'argent 250 000 euros en deux ans en coachant 12 joueurs (qui étaient avant ça des joueurs perdants) avec une méthode
bien précise de hu nl sng; le secret du succès c'est bien gérer sa bankroll mais aussi se protéger des tilts, fatigue, etc...cocacarlo@hotmail.fr si vous voulez discuter avec moi  



D8 08/01/2010 14:01


Je m'etais demandé en lisant ce post il y a une semaine si c'etait pas le post de l'année..
Finalement je vote oui!


jeeby2 20/12/2009 14:14


Imagine alors quand je raconte que je joue au poker et que je fais des paris sportifs :D

Heureusement que ma gentille femme à l'esprit ouvert.


stefal 20/12/2009 11:24


En panne d'arguments, lisez ceci:
http://stefalpokerblog.blogspot.com/2007/12/mamie-le-poker-est-bon-pour-moi.html

Je peux aussi vous conseiller un truc, ne dites pas que bous jouez au poker, dite simplement: je joue au holdem. ;o)


eiffel 19/12/2009 21:37


je me souviens de la scène de ménage auquel j'ai eu le droit lorsque j'ai annoncé que j'allais jouer en argent réel !
alors j'ai proposé le deal suivant : je ne mets aucun $$$ de ma poche. Difficile de refuser :-)
mais cela m'interdit quelques tournois plaisirs hors BRM... :-/
pourtant, personne n'est choqué d'apprendre que quelqu'un joue 10€/semaine au loto !!!! un jeu EV- par définition...
mais si je disais que je mettais la même somme pour un tournoi de poker... wow !

de la même manière, beaucoup mettent de l'argent dans des spectacles, cinémas, sport, videos, musique, bref dans un loisir et ça ne choque personne, c'est même normal.
Mon loisir c'est le poker : quoi, tu mets 400€/an dans le poker ? wow !
pourquoi, quand on me connait IRL, on me dit souvent : tu es un gestionnaire ! et pour cause, j'ai fait des études de compta ^^

mais si je dis que je gère une BR au poker, pouf, envolé, le gestionnaire, reste plus qu'un addict qui va bouffer la baraque qu'il a fait construire...

Quoi, tu passes 2 à 3h chaque soir à jouer au poker ? wow, t'es accro ! et toi tu fais quoi : tu regardes la télé 2 à 3h / jour, ben oui, c'est normal...


checkman 19/12/2009 21:16


Mais pourquoi je ne dis pas plus souvent que je joue au poker ? Ah oui, parce que c'est mal vu.
C'est flippant de constater qu'en effet pour la plupart des gens un joueur de poker est quelqu'un qui se ruine.

Rien à faire que je n'ai pas déposé un seul centime depuis super longtemps (depuis mon premier dépôt de 30€ environs, que j'ai transformé en 1000€ et retiré entièrement).

Quand on leur parle de sites qui donnent de l'argent pour jouer ils ne nous croient pas ("la bonne blague, si ça existait ça se saurait !" ; "mais ça existe, et ça se sait...").
Quand on leur dit qu'en plus on peut retirer nos gains sans le moindre soucis (tout au plus un dépot de 10€ pour en retirer au moins 10 fois plus 5 minutes plus tard...), alors là on est un
affabulateur de première.

J'ai abandonné depuis longtemps de parler de cette passion aux gens. Je ne le fais que lorsque je sens qu'elle sera comprise et admise, que je n'aurais pas à prouver que je ne me ruine pas à cause
de ce jeu.

Les gens sont cons, on y peut rien. Mais relativisons : je suis certains qu'il existe des tas de trucs que je ne pense pas possible et que je ne croirais pas même si on me prouvait que ça existe
(même si je pense avoir l'esprit particulièrement ouvert). On est tous des cons, on y peut rien ;-)

Ma mère est toujours un peu inquiète pour moi quand je lui parle poker. Alors que je pourrais lui prouver facilement que je n'ai pas perdu le moindre centime à cause de ce jeu (du temps libre
seulement). Finalement elle ne me dit rien parce qu'elle voit bien que je ne vie pas sous les ponts et que je mange à ma faim.

Promis maman, il n'y a pas le moindre signe de perte d'argent sur mon compte en banque ni nulle part ailleurs à cause du poker.