Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTofXtCzTM3KWSW-EjxcTCLKk8EH19I5NoDIhrq0MyvPIiTeTg&t=1&usg=__4ig00KxgEqei8UKoPztcK17CVlI=

Pendant que de nombreux blogueurs se dorent la pilule sous le soleil de Marrakech (et jouent accessoirement au poker de temps en temps), je joue au poker online dans mon sombre salon (et accessoirement je prends des pilules contre un mal de crâne). Dur, dur la comparaison...

 

Aparté.

 

Je vois Stefal prendre son vieux dictionnaire de 1800 et quelques pour vérifier le sens de se "dorer la pilule". Et oui, erreur! Rien à voir avec "bronzer son nombril les pieds en évantail", car cela signifie "présenter sous un jour favorable quelque chose de désagréable". A partir du XVIIe siècle, les pharmaciens, pour contrer le goût infâme de leurs pilules, les enrobaient de sucre ou d'une fine pellicule d'argent ou d'or, pour qu'elles soient moins difficiles à avaler. Désolé, je ferai attention désormais à vérifier toutes les expressions avant de les publier, Monsieur Stefal.

 

Fin de l'aparté.

 

A mon programme comme tant d'autres joueurs (euh enfin je crois au moins... un en tout cas, Audrelisa), les minis FTOPS de cette magnifique room qu'est Fulltilt.com évidemment.

 

Quatre events de faits, trois catas et un ITM un peu pourri: pas de quoi pavoiser mais cela ne fait que commencer. Bon, il est vrai que je n'aurais pas dû faire deux de ces events: l'un était dans une spécialité que je ne maîtrise plus (voir ci-après), et l'autre était un gros turbo de type "boucherie Sanzot".

 

Mais déjà quelques anecdotes tout de même. Mon premier event était un Rush Omaha Hi-Lo. J'adore le rush (ah bon?) et j'aime bien le hi-lo. Mais ça fait un siècle (à peu près) que je n'avais plus pratiqué ce jeu à tirage multiples dans tous les sens. Je me suis débrouillé pas trop mal, jusqu'à une main où je m'ai trompé...

 

J'ai cru que j'avais les nuts en low, jusqu'à ce que je vois l'intégralité de mon tapis se diriger vers le vilain! Et là, pas touche, RIGGED!

 

Perdu un peu l'habitude le LESAGE. J'avais A3xx. A la turn il y a avait au board 247x. Le 3 de la river aurait dû me titiller: ben oui, c'était l'un des 6 outs que je devais éviter (les 3 et les as). J'ai réussi à envoyer mon tapis comme un débutant, payé comme il se doit par les vrais nuts (A5xx)...

 

Un peu rouillé moi en Omaha Hi-Lo, c'est le moins que l'on puisse dire!

 

Le deuxième échec, c'était un Rush toujours, en NL (tant mieux), mais en turbo. Jamais réussi à faire décoller mon tapis dans cette structure trop rapide pour un tel field. RAS. Éliminé avant la première pause avec JJ vs JJ (qui touche sa couleur, standard).

 

Le troisième échec, un gros tournoi en terme de field avec... 25'674 participants (un $13 ko). Que seul les rooms en.com peuvent engendrer, pour le meilleur comme pour le pire!

 

Après trois heures de tentatives pour grappiller des jetons sans succès, j'ai perdu patience, avec un suicide de bon aloi avec KQ (qu'il n'est jamais bon de jouer à tapis pré-flop croyez-moi, autant jouer 72 qui sera moins souvent dominé!).

 

Bref: de la merde Koffienne!

 

Mon seul ITM est donc l'event no 5, un $22 1R+1A. Avec un début catastrobadbeatique: KK battu par QQ qui fait quinte. All-in pré-flop, flop 9TJ. Les Dieux du poker qui se marrent: paradoxalement un K et c'est mort pour moi (brelan battu par quinte) et une dame et c'est l'inverse (quinte qui bat le brelan). Rigolo. Sauf quand c'est un méchant 8 qui arrive à la turn, me laissant plus que 800 jetons sur les 4'000 de départ...

 

Premier réflexe: tout envoyer avec any 2 cards. Une petite voix dans mon inconscient m'engueule: hé c'est un tournoi avec add-on! Ok patron! (On ne doit jamais désobéir à son inconscient, ce serait inconscient).

 

Donc, j'ai attendu l'add-on sagement, en foldant tout pendant trente minutes. Pour arriver avec quelques jetons à la pause salvatrice. Un add-on plus tard et ses 2'500 jetons, me voici reparti à l'attaque! Enfin très concentré, mon tapis finira par rattraper la moyenne, mais je m'écraserai tout de même avec... QQ contre KK, et là pas de good beat évidemment.

 

Tout le problème des gros MTT. Il faut 1) éviter les bad beats, et 2) éviter les mauvaises rencontres. Sinon au mieux on fait un petit ITM... Cela relativise tout de même grandement les perfs quand elles finissent par arriver trois/quatre fois par année: il suffit d'avoir la chance de ne pas avoir de malchance.

 

C'est ben vrai, ça!

 

Bon il est temps de clore ce billet, car je commence à enfoncer des portes ouvertes...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

stefal 16/09/2010 10:19



Jolie expression dont la signification est rarement connue. Bien vu  ;o)