Samedi 14 août 2010 6 14 /08 /Août /2010 17:57

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSnn82vjdmLJyQRn0vsueV7lsyKzlQio5G4DC5V7DEj8HqCXBI&t=1&usg=__z6vaDUpLeVL96EcipfCPFY_rqA0=Dans les années 60-70, le journal cultissime Pilote avait comme slogan délicieusement rétro "Mâtin, quel journal!". Il a bercé la fin de mon enfance... et le début de mon adolescence. (Et oui, je ne suis plus très jeune, dans deux ans je rejoindrai Stefal chez les quinquas...)

 

Ce préambule pour rappeler que ma récente conversion au Rush Poker, variante "jeune et branchée", qui a été conçue pour les zappeurs hyper-actifs de moins de 30 ans, est le signe en tout cas que je suis ouvert à tous les progrès, même ceux qui heurtent de prime abord les partisans du "beau poker" plus traditionnel...

 

Et bien, mon intuition était bonne: en une semaine deux résultats sur des MTT Rush Poker à gros field, et des dollars qui boostent ma courbe Sharkscope, bien verticale tout à coup!

 

Le tournoi de hier soir mérite quelques lignes supplémentaires. Non pas pour "cocoriquer" et me pavaner bêtement, mais pour tenter de vous faire ressentir le plaisir que j'ai eu sur ce tournoi-là, et des nombreuses surprises de cette nuit.

 

Bon je suis un peu fatigué, car pour cause de boulot le samedi, je n'ai dormi que de 7h00 à 8h00 du matin... Il est 18h16, j'ai fait ma journée de travail sans trop montrer ma fatigue à mes clients (je bluffe fort bien!), mais bon j'en reviens à mon âge: ça faisait longtemps que je n'avais pas zappé pareillement une nuit de sommeil...

 

Bref, revenons à nos moutons, que je n'ai pas dû compter d'ailleurs pour m'endormir comme une massette (petite masse: je ne fais que 65 kg tout mouillé).

 

Le tournoi: un $3+R de Rush Poker, sur Fulltilt.com évidemment, et qui démarre un peu tard à 22h35. Je l'avais fait le soir d'avant, et avait constaté une très bonne structure.

 

Bonne structure?

 

C'est un peu faible: exc-ep-tion-nel-le!!!!!

 

Tellement belle que je vais vous donner quelques chiffres:

 

Heures jouées: 8h00

Mains jouées: 1'547 mains!

Niveaux de blinds: ils augmentent ! On part de levels de 6 minutes, puis de 8/10/12/15 et 20 minutes !

Profondeur en table finale: moyenne de ... 100 BB!

 

C'est à ce jour, le plus gros tournois en terme de nombre de mains jouées, que j'ai fait, tout simplement.

 

Problème: je ne m'étais pas aperçu de cette structure qui ralentit à ce point. Le deep run du soir d'avant (132ème sur 2'900) avait été bouclé vers 1h00 du matin.

 

Mais quand on arrive dans les 50 derniers, la structure ne nous rattrape pas. En fait elle ne nous rattrape jamais, si on reste dans la moyenne. 100 BB minimum, presque jusqu'à la fin, c'est vraiment unique pour un tournoi online d'un jour.

 

Et donc vers 3h00 du matin, bloqué à 40 survivants, avec un tapis dans le top 5, j'ai compris un peu tard, que ma nuit risquait d'être longue pour le poker, mais très courte en sommeil.

 

Mais j'ai adoré, évidemment...

 

Quelques images:

 

140BB et chip-leader aux portes des demi-finales...

 

Sans-titre.jpg

 

Le coup de bol du tournoi (sur ordre de D8 plutôt: un putain de coup  de chattard monstrueux!)

(voir commentaires...) 

pppp.jpg

 

La table finale:

 

tf-rp-copie-1.jpg

 

tf rp

 

 

La récompense pour ces 8 heures sans sommeil:

 

3eme.jpg

 

 

 

Ce qui a bien marché:

 

La période de rebuy d'une heure s'est pas trop mal passée, sans être extraordinaire; j'ai connu de meilleurs départs, mais 100BB déjà dans mon tapis, qui oscillera le plus souvent entre 70 à 150BB tout au long du tournoi, table finale comprise!

 

Je n'ai fait que de rares tapis (peut-être 3 de tous le tournois), ne mettant donc jamais en jeu mon tournoi, sauf lors du miracle ci-dessus... (edit: en fait même pas j'avais un plus gros tapis, mais c'était un pot énorme importantissime).

 

J'ai très bien géré la bulle de la table finale, avec un truc que je vous donne:

 

Comme la bulle de la TF se joue à partir de 12-10 joueurs, sur des tables short-handed de 4 joueurs, il faut essayer d'éviter les gros tapis agressifs, et tenter de grappiller contre les tapis moyens, généralement presque paralysés par l'envie d'accrocher la table finale.

La solution est simple: il faut quick-folder chaque fois que vous ne voulez pas jouer la main ET que vous êtes avec des gros tapis; et au contraire accompagner les adversaires choisis pour leur timidité, pour voler tant que possible les pots, en cliquant sur "sitting-out".

 

Je ne sais pas si c'est très clair pour vous, mais en quick-foldant vous passez immédiatement à une autre table, et donc souvent avec d'autres adversaires, et en "sitting-outant" vous avez plus de chance de rester (suivant votre position évidemment) avec les joueurs qui ne peuvent/veulent pas combattre pendant cette bulle...

 

Bon il se peut que l'action adaptée pour échapper le plus possibles aux joueurs agressifs et/ou rejoindre les plus timorés, soit exactement l'inverse, mais c'est assez intuitif quand on est au coeur de l'action, il faut juste y penser évidemment!


 

Ce qui n'a pas bien marché:

 

- Ah oui, même quand on finit 3ème sur 3'000 après avoir joué 1'500 mains, il est toujours possible d'avoir des regrets... Je pense avoir fait une table finale très moyenne, bien que mon but était plus de faire un résultat à 4 chiffres, que d'aller à tout prix viser la gagne.

J'ai géré mon tapis, plus que de tenter des moves audacieux, même si parfois j'ai eu du mal à résister. Comme il y avait 4 fous-furieux, contre 5 joueurs plus tight, j'ai évité les premiers, sauf monstres en mains, et j'ai maintenu un bon tapis en volant régulièrement les autres.

 

Cette table finale a été très très longue. Je n'ai pas eu le courage de vérifier dans les HH, mais je crois bien avoir compté 3 pauses durant toute ma TF. Vu la deepitude de nos tapis, il était possible de jouer au poker, en 3-bettant, en 4-bettant light parfois et en pouvant tout de même sortir du coup...

 

J'ai été dominé par les fous-furieux mais j'ai réussi à maintenir un gros tapis sur quelques gros coups, ou de petits vols, les rares fois où c'était possible.

 

J'ai perdu pour finir en troisième position contre un des aggros, pour THE pot du tournoi, et deux as craqués par un brelan de 9... Pas grand chose à faire, d'autant plus que c'est moi qui ai attaqué le coup au flop... Mais je ne pense pas que je méritais de gagner cette TF. Je suppose que la prochaine fois, avec ce résultat derrière moi, je tenterai vraiment la gagne, plus que de compter sur l'élimination des autres...

 

Bref, c'était épuisant, mais tout simplement génial, à ne faire qu'en week-end.

 

Mais "Mâtin, quel tournoi!"

 

 

P.S.


Vous allez me dire: oui Lesage, c'est bien joli tout ça, mais on fait comment avec FT.fr pour avoir ces gros fields en Rush Poker, hein dit??

 

Heu..., ben on peut pas.

 

Mais la Suisse, mon beau pays, est accueillant, le chômage est en baisse, et les frontaliers sont nombreux à trouver du travail très, très bien rémunéré.

 

Après, c'est vous qui voyez...

 

 


Par LeSage88
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Blogroll

PokerReplay

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés