Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par lesage

molokiniJ'ai peut-être trouvé "the" formule magique dans mon équilibre-poker... Quelques minuscules sessions online en semaine, en mode détente et sans objectif (le rush poker en petits tournois étant alors idéal), et les grosses machines le dimanche soir (en profitant du fait que je peux rester au lit le lundi matin si nécessaire, mon commerce étant fermé).

 

Dans les gros tournois du dimanche soir, j'ai longtemps séché sur la sélection des MTTs. Qui n'a jamais fait le Sunday Million de PokerStars ne peut comprendre à quel point ce tournoi est si compliqué... Trop gros, faussement deep, niveaux des joueurs totalement disparates, etc...

 

C'est vraiment une belle boucherie aux alentours de minuit-une heure du matin, quand tous les joueurs qualifiés par satellites se rendent soudainement compte qu'ils auraient peut-être dû bouger un petit orteil pour éviter de se retrouver avec 12 malheureuses blindes avant la bulle...

 

Je fais malheureusement partie de ces fishs-là, qui ne peuvent pas décemment buy-in directement un quart de leur bankroll, et qui tentent de rentabiliser leurs sats ou leurs steps chattés, en essayant d'accrocher l'ITM de justesse... Puis qui sont dévorés vers la bulle par des sharks scandinaves ou des russes fortunés, aux dents aiguisées et aux tapis monstrueux, qui vous auront classé avec une jolie pastille couleur rose: blinds à avaler avec délectation...


Il est vrai que si vous avez galéré pour gagner un ticket en semaine, avec quelques dizaines de steps, et un investissement en temps et en émotion considérable, il est compliqué de payer un re-steal avec sa paire de 10 en main (et pourtant avec un tel champ de joueur c'est all-in au-to-ma-ti-que!)...

 

Je cherche donc encore les gros tournois de type "un one-time-et-mon-année-de-poker-online-me-paie-mes-vacances-à-Hawaï" sur PokerStars et/ou FullTilt. Sans l'avoir vraiment trouvé, pour l'instant.

 

Sur le point fr, il y a bien le gros Main Event de Winamax. Mais à 150 euros, je suis un peu au-dessus de ma zone de confort psycho-bankrollogique.

 

Mais... cela tombe bien les amis! Winamax solde son Main Event à 50 euros, et ce désormais chaque semaine (auparavant c'était seulement en fin de mois). Cerise sur le gâteau, il se dispute toujours en deux jours, le premier soir se déroulant sur 15 niveaux de 20 minutes. Mon ennemi principal étant la fatigue dès deux heures du matin, j'ai donc un vrai handicap de moins à affronter...

 

 

Premier essai la semaine dernière, avec comme résultat une 51ème place arrachée à coups de pushs et re-steals en day2, alors que j'étais très short (jusqu'à 5BB!) pour 300 euros.

 

Deuxième essai hier soir, avec un tapis de fin de day 1 un peu plus confortable que pour le premier essai (merci au DU de dernière seconde!), avec une 197ème place provisoire (354 joueurs restant sur les 2831 au départ, 315 places payées). Très proche donc d'un deuxième ITM de suite...


 

day2-main-event.jpg

 

 

Ce tournoi semble me convenir, avec du temps pour choisir des situations à faible variance et un niveau de jeu assez weak (les push et re-steals sont extrêmement bien respectés en fin de tournoi). C'est d'ailleurs la caractéristique principale de la moyenne des joueurs:  jeu tight avec de nombreux bet-fold ou même limp-fold.

 

Je ne connais pas la proportion de joueurs qualifiés par sat sur ce tournoi, mais il est clair que pour beaucoup d'entre eux les 50 euros investis semblent être une trop grosse partie de leurt bankroll, ce qui les empêche de jouer très agressivement. Rien à voir avec les 10-20 euros, où le moindre tirage est joué rapidement à tapis...

 

Autre aspect rigolo: beaucoup de joueurs semblent considérer que la participation au day2 est une réelle qualification, une fin en soi. Ils s'accrochent à leurs minuscules tapis en perdant chaque fois un maximum de temps et de stack en blindes, pour se glisser en day2. C'est certes un peu stupide, car le tournoi n'est pas un sat, on ne repart pas à zéro, mais c'est un fait; il suffit de consulter le chat du tournoi pour en avoir la confirmation "ouiaais je sui kalif pour le jour deu... cé kool!"

 

D'autres, par contre, font exactement l'inverse: ils n'ont guère envie de revenir se connecter le lendemain en mode short stack et c'est donc la stratégie "ça passe ou ça casse". Sélectionner et classer ses clients en deux camps est donc encore plus nécessaire et rentable que d'habitude.


 

Bref, un tournoi "soldé" parfaitement jouable, et qui sait peut-être "one-timable" un des ces jours...?

 

23'000 euros à la gagne...

 

De quoi aller plusieurs fois à Hawaï en pèlerinage-surf...

 

 

Aloha!

 

 

PS:

 

L'image illustrant ce billet est l'île-cratère Molokini qui se trouvait être mon spectacle quotidien (depuis la terrasse de notre cottage) il y a 26 ans, pendant quatre mois hors-norme, lors de mon dernier pèlerinage-voyage-windsurf... Souvent on voyait, en prenant le petit déjeuner, d'énormes queues de baleines se détachant devant le cratère, car c'est là qu'elles y séjournent durant l'hiver (océan à 27 degrés)...


Et là je regarde dehors. Il fait à peine 10 degrés en ce 29 avril 2013, et il pleut. Je crois bien que je vais faire ma grosse crise de la cinquantaine (en mode vieux surfeur nostalgique qui envoie tout valser...)!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lessims 30/04/2013 10:04


Ah la crise de la cinquantaine à la mode Chabat "tu m'emmerdes avec ton tofu et ton Burkina Faso", EXCELLENT effectivement


D'accord avec toi, ce Main Event soldé est largement onetime-able vu le niveau moyen assez bas et une très belle structure !

lesage 29/04/2013 23:06


Pour ce soir: ITM mais bust un peu après avec QQ

lesage 29/04/2013 18:29


@Peru: et je viens de voir le film "Les gamins" qui traite du sujet de la crise de la cinquantaine (avec un Chabat génialissime...)

Peru 29/04/2013 18:22


Fais pêter la crise de la cinquantaine mais tu ne balançes pas ce blog...

lesage 29/04/2013 18:19


@benjo: je sais pas, j'ai l'impression quand même que le fait que ce soit en deux jours, il y a le phénomène "il est deux heures du mat, je veux pas sauter maintenant ce serait dommage et j'aurai
l'esprit plus clair demain à 20h...".


En tout cas il y a beacoup de joueurs qui gagnent du temps en fin de day1...


Mais il est clair qu'on approche l'ITM c'est aussi un élément important.

Benjo 29/04/2013 17:27


En ce qui concerne les joueurs s'accrochant en fin de Day 1, on peut imaginer que c'est du au fait que l'ITM n'est pas très loin (la bulle pète rapidement en début de Day 2)

Benjo 29/04/2013 17:26


Bonne chance pour ce soir :)