Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSOn6X0eH3_agEOYnk3nwYQZXN2pHL8I4Ft74h2pTDiMoDTR0HcHier soir, je me faisais sortir d'un deep Winamax en 9ème position, sur un bad beat classique 99<55, le troisième 5 venant à la river. Totalement concentré et donc totalement stupide, ma réaction a été de fracasser la souris de mon PC, sous le regard désapprobateur et moqueur de ma femme.

 

Une minute après j'étais déjà calmé, un brin honteux de me mettre dans cet état pour du poker online. Pourtant des bad beats j'en ai subis des cargaisons et des bien plus douloureux.

 

Autre anecdote: vendredi, derby romand de hockey Servette-Fribourg. Mon équipe favorite connaît une très mauvaise saison pour l'instant. Avec en plus de la malchance. Mais pour un fois elle gagne, contre le leader du championnat de surcroît, 3-1 à quatre minutes de la fin du match. Un premier but réduit l'écart. Puis l'égalisation tombe à... moins d'une demi-seconde de la sirène signifiant la fin du match!

 

Là ce n'est pas ma souris, mais mon poing qui a été lancé sur le siège. De la main gauche, du côté de mon coude fracturé récemment... Dans la frustration, j'avais oublié ce petit détail...

 

Que ce soit au poker, ou au match de hockey, je me suis laissé emporter par des émotions. Stupides, futiles, anecdotiques.

 

Mais émotions tout de même. Qui nous font vivre de manière plus intense que ma plante vertes posée dans mon salon (quoiqu'il me semble qu'elle apprécie Mozart, mais cela n'est pour l'instant qu'une hypothèse).

 

Oui, avant l'appât du gain, ce sont la recherche d'émotions qui me font jouer au poker. Quand je lis un bon bouquin, quand je regarde un film (à propos le Tintin est médiocre), quand j'écoute du rock, c'est pour ressentir des émotions. Intenses si possible.

 

Mais les émotions, souvent très fortes engendrées par un tournoi de poker, seraient-elles moins nobles que celles que l'on peut ressentir en contemplant par exemple une oeuvre d'art? (Je parle de la contemplation d'un chef d'oeuvre, pas de la croute création de la voisine, hein!).

 

N'en déplaise aux bien-pensants de tout bord, qui ne voient le poker que comme un jeu d'argent immoral, où l'on doit nécessairement battre et plumer plus faibles que soi, je ne vois pas pourquoi on devrait m'imposer une hiérarchie dans mes émotions!

 

De même, xxploser de joie après un but victorieux dans un match de foot ne doit pas à être classé arbitrairement plus bas que l'émotion de lire, de contempler, d'écouter...

 

Tout le monde n'a pas la possibilité d'être romancier, peintre, ou sportif d'élite. On n'est la plupart du temps que de simples spectateurs dans cette recherche d'émotions.

 

Alors qu'au poker, on est acteur, on fait partie du scénario. C'est d'autant plus intense.

 

Joie immense d'une victoire, ou rage et même désespoir face à un simple bad beat. Ce jeu est une incroyable usine à émotions fortes. 

 

C'est peut-être tout, ce n'est sans doute "que" ça. Mais c'est déjà pas mal pour un simple jeu... non?


 

--------

 

Dans ma série Pok & Rock, le rock se cache parfois dans d'autres styles musicaux. Georges Brassens est mort il y a tout juste 30 ans. Contestataire, anarchiste, il avait l'esprit Rock'n'Roll!

Je ne pouvais pas manquer de lui rendre un petit hommage, bien placé dans cette liste des plus grands rockeurs de tous les temps!

 

 

 

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KKof 04/11/2011 04:04



Bel article comme toujours.


+1 pour Brassens


Pas encore vu pour Tintin mais je crainds le pire du duo Spielberg / Jackson



eiffel 31/10/2011 18:24



oui, le scénario pêche et laisse sur sa faim !


une succession d'images mais il manque un fil conducteur qui amène à la découverte du trésor...


il y a des longueurs dans le scénario et parfois des "parachutages", je pense que cela aurait pu être mieux mener...


en clair, cet opus n°1 ne m'a pas donné envie d'aller payer 8€ (mini) pour aller voir le 2 et 3


maintenant, chacun se fera son opinion sur ce n° 1 et nous verrons l'engouement sur le 2 et 3



StDemoniack 31/10/2011 16:22



Je suis d'accord. Mais pour une adaptation outre atlantique, ça aurait pu être bien pire. 


Tournesol et les sous-marins seront probablement dans l'épisode deux pour partir sur la lune chercher les bijoux de la Castafiore. :)


StD



lesage 31/10/2011 13:26



@StDemoniak: pour le cri, oui c'est mieux que de fracasser une souris innocente...


Pour le Tintin: Je n'aime pas le scénario du film. L'ambiance est réussie, techniquement c'est plutôt bien fait. Mais bon avec cette matière première de grande qualité des albums de Tintin, j'ai
trouvé que les scénaristes ont plutôt raté leur affaire.


Ce n'est jamais drôle (pas entendu un seul éclat de rier duranttout le film). Le professeur Tournesol est zappé (pourtant dans l'album Le trésor de Rakham le Rouge, c'est sa première apparition,
brillantissime et hilarante), zappé aussi la recherche de l'épave (avec les sous-marins absents!!!), et même du trésor!!!


Bref avec cette histoire, matière première pourtant fantastique de cet album de Tintin, ils ont "oublié" pratiquement tous les éléments qui font le sel de l'album, pour le transformer en une
espèce d'Indiana Jones mal scénarisé...


My 2 cents



StDemoniack 31/10/2011 11:07



J'arrive à contenir toute violence physique. Par contre j'utilise le cri primaire comme exutoire. Example: ma dernière paire de roi vs 2xAJ qui touchent leur A au flop et split mes jetons.
Aaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhh.


Pas d'accord pour le Tintin. Même si je ne suis pas fan de la transposition vers les personnages semi-réalistes (très laids). L'esprit "Tintin" est assez bien rendu par Spielberg. Tout au moins,
la trahison est acceptable.


StD



eiffel 30/10/2011 22:59



beau billet !


+1 pour la critique du Tintin



lesage 30/10/2011 19:27



@stefal: ah oui je n'avais pas encore lu son billet... On aurait tous dû rendre hommage à se grand poête-chanteur, non?



stefal 30/10/2011 16:44



Tu vas aimer:


http://dje2007.blogspot.com/2011/10/jai-lhonneur-de-ne-pas-te-demander-ta.html



Arcanes 30/10/2011 15:27



Certes... mais en tant qu'acteur quelle horreur de se sentir toujours tel un figurant (je parle pour moi )


Pour les émotions, elles sont innombrables mais si dur à maitriser pour les plus nuisibles