Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

Un billet en vrac.

Loi de Murphy

Dans mon "vrai" boulot, j'ai connu cette semaine toute l'amplitude de la réalité de la Loi de Murphy, ou loi de "l'emmerdement maximal". En gros: si un emmerdement peut arriver, il arrivera, et si la situation peut empirer, elle empirera. Inutile de vous faire un dessin, au poker cette loi est omni-présente. Avec évidemment les pires bad beats, de type:

Si vous êtes all-in pré-flop avec   par exemple, contre   devinez quoi: il y aura   au flop et  à la turn.

Mais la loi de Murphy ne s'arrête pas aux seuls bad beats. J'ai connu bien pire:

- Une paire d'as au big blind. Deux fishs partent all-in. Je m'apprête à cliquer sur le bouton "call", le champagne est déjà débouché quand l'écran de mon PC... s'éteint d'un coup d'un seul. Je le secoue dans tous les sens, je tape, je frappe, et ... miracle, il décide de se rallumer. Mais au moment même de cliquer apparaît le sinistre "sitting out"! Time bank épuisé ! Cela m'est arrivé récemment (et je déconseille fortement les PC portables de la marque ASUS). Fichue loi de Murphy !


Loi de la tarine beurrée

Dérivée de la loi de Murphy, elle est bien sympa:

La « loi de la tartine beurrée » énonce que la tartine tombe toujours du côté beurré.

La loi du minimax fournit une parade : beurrer sa tartine des deux côtés : l'un restera nécessairement intact.

Une variante mineure de la loi de la tartine beurrée suggère que, dans l'absolu, la tartine ne retombe pas systématiquement du côté beurré : la probabilité de chute « côté beurre » est proportionnelle, d'une part au prix de l'éventuel tapis, d'autre part au caractère récent du dernier nettoyage. Cette observation est particulièrement notable lorsque le beurre est recouvert de confiture ou de miel.

Enfin, la loi de la tartine beurrée possède un corollaire (le corollaire de Blumenfeld) : si vous beurrez une tartine et qu'elle tombe du côté non beurré, c'est que vous aviez beurré le mauvais côté.


A vous d'imaginer les rapports avec le poker. Je dois pas faire toujours le boulot non mais sans blague c'est vrai quoi...


Recharger ses batteries

C'est un peu mon état d'esprit au poker online ces derniers temps. Quelques tournois, avec petits buy-in, sans pression ni véritable but. Pas de quoi écrire un post en tout cas. Avec une jolie série sans ITM sur "mes" 2+R de Fulltilt. Par manque de patience ou parce que je suis plus agressif. Je sais pas trop, mais il est clair que j'essaie de viser les tables finales. Le dernier disputé est symptomatique: 48 restants pour 45 places payés. Un bon tapis. Un adversaire qui me couvre reraise ma relance et part en 4 bet all-in. J'ai AK assortis. Je n'ai même pas réfléchi: avec les ante, plus un limper, je me dois de payer ce coin flip probable. Il a JJ. Et il me sort bien sûr, en passant chip leader. Et alors ? Je ne veux plus jeter des flips avec une cote du pot favorable, même à la bulle. C'est comme ça ! Et tant pis pour mon taux de 25% d'ITM !!!!
Et quand je serai de nouveau dans une phase de grosse motivation, j'espère que je continuerai d'appuyer sur call à la bulle de chaque tournoi en pile ou face, car c'est comme ça que l'on gagne des MTT. Et pas autrement.


Pas bien

De lancer un tournoi au boulot. L'autre soir, fin de journée pluvieuse, pas de clients. Allez, je trouve un petit 3$ turbo 45 joueurs avec mon jeune apprenti (bravo pour le bon exemple) et mon mécanicien qui n'a jamais vu un seul tournoi de poker de sa vie (encore bravo pour inciter ses employés à jouer pendant le travail... Good job patron...). En une heure chrono: pas une seule fois une paire, pas une seule fois un AK, AQ, KQ. Pour survivre, deux bluffs passent. Plus un all-in désespéré avec 56 assortis qui nous sauve. Et plus rien, jusqu'à se retrouver all-in d'office au big blind avec ... une paire de 6. Miracle ? Bien sûr que non, les coins flips ne passent jamais dans ce cas-là. Mon mécano n'a rien compris: pourquoi je ne jouais pas une seule main, c'est trop con le poker, etc... Au moins je n'aurai pas fait un adepte et futur addictif. Les Dieux du poker m'auraient puni de ne pas être sérieux à mon travail ? En tout cas c'est difficile de pas croire en eux sur ce coup...


PCA

Je fais comme tout le monde: je rêve d'un package PCA des Bahamas. D'autant plus que j'étais passé pas très loin de ce Graal l'année dernière. Mais bon la route est longue. Je tente par le biais des freerolls FPP sans trop de réussite jusque-là. Mais je vais me pencher sur les meilleurs sats, ou plutôt les petits sats qui permettent de décrocher un ticket à 700$, pour un super satellite très alléchant... Mais imaginez une seule minute la bulle de ce tournoi pour gagner un package à 15'000 $... OMG !


Loi (suite)

Comment va-t-on être mangé ici en Suisse par les législateurs qui se pencheront prochainement sur le poker online ? On ne sait pas grand chose en fait... Si ce n'est que le principe des licences semble acquis. Ce qui me fait presque rire, c'est qu'ils pourraient calquer un autre grand principe de la future loi française: celle de jouer exclusivement entre compatriote... Si cela peut (peut-être) fonctionner dans les  grands pays, en Suisse ce serait absolument ridicule ! Et je prends les paris: si la loi doit un jour nous obliger à jouer sur des sites .ch, on cherchera tous à contourner la loi. TOUS.
Alors Messieurs les législateurs, si vous voulez régulariser avec pragmatisme le poker online en Suisse, et que cela rapporte vraiment des sous-sous dans vos caisses à long terme (au contraire d'une loi trop restrictive qui ferait fuir les joueurs vers d'autre horizons...), contactez-nous, les joueurs de poker online.
Je me tiens à votre disposition... L'arrêté "Lesage": ça aurait de la gueule, non ?


Heure d'hiver

C'est tout pour l'instant, avec un petit espoir: bien parti (une fois de plus) sur un petit 2$+R à un meilleur horaire que d'habitude (plus tôt). Tiens, c'est bien le seul avantage que je vois au passage à l'heure d'hiver...

(mais je me rappelle plus si c'est très provisoire ou si ça dure tout l'hiver ce décalage).


EDIT: Enfin une nouvelle table finale sur ce 2$+R qui avait bien démarré. Mais out... 9ème après 45 minutes passées en TF sans aucune élimination... Chaque fois qu'il y avait des confrontations à tapis, le short doublait. C'est arrivé au moins 10 fois.  Et c'est bibi qui a craqué le premier. GRRRRRR...

Commenter cet article

Descartes10 27/10/2009 10:14


Bonjour à tous,

Encore plus fort que le corollaire de Blumenfeld, le corollaire du principe d'équilibre de Paccaut : "la tartine tombe forcément".
En termes de poker la traduction pourrait être la suivante :
il y a beaucoup plus de joueurs qui ne gagnent pas au poker (un ordre d'idée qui n'engage que moi 98%) que de joueurs qui gagnent. C'est donc parmi ce type de joueurs que vous avez le plus de
chances de vous trouver.
Et pour rebondir sur un autre article de ce blog, la situation va s'empirer très prochainement avec la nouvelle législation en France.
Que la force reste tout de même avec vous et avec votre esprit car il ne nous reste plus qu'à prier oh mes frères du poker!

Descartes10


iplay4you 27/10/2009 09:39


Waou t'es en forme dis donc, bon je retiens qu'ai j'ai eu de la chance de ne pas acheter un portable asus donc ;)