Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par lesage

Multitablin 11 tables-copie-1Cela fait maintenant 6 mois que je n'ai aucun résultat intéressant au poker à vous raconter... D'où d'ailleurs le manque d'envie d'éditer des bafouilles sur mon blog. À quoi bon tenir un blog de poker, si c'est pour déprimer devant des résultats à zéro chiffre (bon il y a d'illustres blogueurs qui y arrivent, quel talent!).

 

Rien. Nada. Nothing.

 

Il est vrai que mon volume de jeu s'est considérablement réduit (malgré un test du logiciel tableNinja, voir illustration ci-contre et article à venir...). La variance étant ce qu'elle est, c'est à dire énorme, cela suffit sans doute à expliquer ce zéro pointé en résultats de type "wow, quel chattard ce Suisse".

 

Mais je me demande si cela explique vraiment à 100% cette " 1/2 annus horribilis". (#copyrightElisabeth2)

 

J'ai l'impression qu'il y a un quadruple phénomène au poker online:

 

1. Les gros débutants sont absents ou ne jouent plus qu'exclusivement en play-money ou à 2 centimes d'euros le buy-in.

2. Les "regulars mauvais joueurs" ont maintenant malheureusement enfin compris que ce jeu n'était pas pour eux.

3. Les joueurs moyens (je m'y mets) font de moins en moins d'énormes erreurs pré-flop. Et progressent post-flop tous les jours.

4. Les bons joueurs descendent de limite pour tenter de retrouver un edge quelque part.

 

Autrement dit: il n'y a plus assez de débutants et ceux qui continuent à jouer sont meilleurs chaque jour.

 

Le hold'em no limit en tournois sera-t-il bientôt un simple jeu de hasard? Les écarts d'edge entre joueurs s'amenuiseraient-ils trop rapidement?

 

Cette interview  de Bruno Fitoussi par l'équipe de madeinpoker avec son analyse de l'edge des joueurs de poker comparés aux parieur turfistes du dimanche, me semble être très pertinent:

 

 

 

 

Bien sûr on pourra toujours trouver des joueurs gagnants à court et moyen terme en tournoi (sans doute même parmi mes lecteurs); il suffit d'un joli "one time".

 

Même dans mon cas, mes gains chanceux sur la boucherie du Sunday Surprise de mi-janvier, m'assurait d'être gagnant sur l'année après seulement quelques jours en 2012, à condition de ne pas monter de limites (et l'expérience aidant je n'ai donc pas tout reperdu, loin de là!).

 

Mais il s'agissait bel et bien d'un "One Time", d'une perf incroyablement chanceuse sur un tournoi-boucherie.

 

Ce qui était encore possible en France l'année dernière, à savoir accumuler des livraisons de joueurs débutants, et écraser les mauvais régulars à coups de 3bet light, sqeeze et autres re-steals ... et bien cela ne suffit plus.

 

Au niveau des pros, c'est le même problème. Écoutez Fitoussi, quand il parle avec le grand Phil Ivey de l'impossibilité actuelle de coucher AQ en tournoi, dû à l'agressivité générale du jeu en tournoi... Entendez quand il démontre qu'un joueur plus faible peu compenser son déficit d'edge par une plus grande agressivité...

 

Le Hold'em no limit serait-il victime (dans sa pratique en tournoi surtout) de ce qui a fait sa gloire: la réussite des stratégies d'agressivité? Et du manque de contre-stratégies efficaces (il n'y a pas 36 solutions techniques face à un all-in adverse!)...

 

Le no limit serait-il sur le point d'être un jeu résolu? Où seule la chance départagera la grande majorité des joueurs?

 

Sans vouloir (et pouvoir) être un historien des stratégies du Hold'em NL, son succès sur internet a accéléré de manière inouïe les analyses techniques et stratégiques d'un jeu à la fois extrêmement simple, mais paradoxalement très compliqué dans un premier temps à "mathématiser" tant les paramètres sont nombreux et les règles malléables.

 

Avec internet, si les pros ont pu dans un premier temps être ravis de l'arrivée de centaines de milliers de joueurs faciles à plumer, ils doivent maintenant constater que le net a accéléré de manière prodigieuse une issue sans doute inéluctable: le poker de tournoi ressemble de plus en plus à un jeu de hasard entre initiés...

 

S'il restera toujours une part d'edge pour les plus doués (ceux qui ont des capacités de concentration et de maîtrise de soi hors du commun), la sur-agressivité générale ne peut que gommer presque totalement les petits avantages techniques à moyen terme.

 

Pessimiste?

 

Il faudrait une avancée brutale presque miraculeuse dans le recrutement de nouveaux joueurs débutants, pour permettre au poker online de repartir pour quelques années fructueuses.

 

Miraculeux donc improbable? Je vois pourtant deux pistes sérieuses:

 

1. Le retour de FullTilt (racheté par PS, c'est fait pour ceux qui vivent dans une grotte), avec des dizaines de millions de dollars qui seront réinjectés par des joueurs de tout niveau, et par la réouverture j'espère des tournois en rush poker, qui attiraient à l'époque en masse les débutants.

 

2. Et surtout l'ouverture du poker en argent réel sur Facebook... Avec des millions de joueurs qui tenteront sans doute quelques shoots en argent réel. Si cela arrive, prenez 6 mois de congé sabbatique! Ils devraient être bien rentabilisés, le temps de plumer le joueur Facebookien standard...

 

Pas très moral, mais on s'en fout un peu en ces temps difficiles, non?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KKof 24/08/2012 10:22


Très bonne annalyse, même si je pense que ce n'est pas seulement le manque de fishes qui fait que c'est de plus en plus dur d'être gagnant, l'argel en france à fait beaucoup de dégats et le rake
est de plus en plus dur à battre.

Ricardo 20/08/2012 00:37


Très bel article merci ! et merci pour la vidéo !


pour moi rien d'immoral, on a toujours gagné des $ grâce aux mauvais joueurs ou grâce aux erreurs des autres donc....

lipaonline 16/08/2012 09:38


oui je continu :) ... je n'ai jamais vu quelqu'un sortir d'une salle de cinéma avec plus d'argent à la sortie (sauf dans certains ;) ... et pourtant la plupart vont y retourner... ;)


 


 

casinovirtuel 15/08/2012 19:37


Merci pour cette article!

jeeby2 15/08/2012 01:25


Oui faut voir ce qui t'arrange, les horaires, c'est tous les jours à 18h30 - 21h15 et 23h.


Si tu testes et que tu aimes, contacte moi on peut se faire un ptit challenge sur un nombre défini de MTT à jouer. Règles à définir.

lesage 15/08/2012 00:21


@andtherivercame: le constat est surtout sur le .fr. Mais sur le .com pas d'illusion le niveau moyen est plus élevé qu'avant également. Et sur PS relativement peu de tournois jouables sans être
plus de ... 5'000, voir 10k et beaucoup plus... Mais comme l'a découvert Jeeby il y a des perles cachées à explorer...

lesage 14/08/2012 23:01


@Auguste: sur PS.com oui les fields sont énormes. J'avais délaissé un peu PS ces derniers 12 mois, je suis entrain de retrouver la room et tenter de voir quels tournois sont encore EV+ poue mon
niveau...

lesage 14/08/2012 22:59


@jeeby: les horaires de ce tournoi ne m'arrangent pas trop... Mais je vais essayer un Week-end, promis!

jeeby2 14/08/2012 22:53


Ah Lesage, j'oubliais, toi qui veut retrouver des tournois ou il y a moins de variance et un peu plus d'edge. Tu as testé les 4 rebuy (4max) dont je t'avais parlé?


Après add on, avg entre 60 et 90bb jusqu'à la fin du tournoi.


+- 300j et 700-800$ à la gagne.


Tu devrais essayer et faire un billet ;-)

auguste 14/08/2012 11:27


Pour moi, le début de la régression correspond notamment à l'augmentation des fields. Il est évident que la variance en tournoi avec plusieurs milliers de joueurs est énorme. Une solution est
peut-être de jouer des tournois avec des fields plus réduits, voir des SNG multi-tables. Car des fishs, il y a encore beaucoup !

andtherivercame 14/08/2012 10:37


+1


J'ai aussi commenté ce thème sur mon blog en intro :


http://www.andtherivercame.com/le-modele-a-change/


En fait, je pense que le modèle économique a changé et qu'il faut admettre que cela n'est plus rentable, du moins aussi rentable qu'avant.


Le problème est que les joueurs pros qui n'ont pas forcément de sponsors ont des budgets plus serrés mais surtout n'imaginent pas faire autre chose et se forcent à continuer à vouloir gagner de
l'argent...


Sujet difficile.


Par contre, tu me surprends sur le .com car je pensais que la cause majeur était le .fr (cf rake + field réduit).


Nice post.


 


 

lesage 13/08/2012 23:00


@lipa: 3 ans? Et tu joues tjs au poker??

lesage 13/08/2012 22:59


@julienB: le live dans certains coins peut-être... Mais je suis pas spécialiste...

lesage 13/08/2012 22:58


@jeeby: oui pour l'itw c'est je crois bien un lien twitté par toi qui m'a attiré l'attention... Merci!

jeeby2 13/08/2012 20:41


Chouette article. Toujours agréable à lire


L'interview me dit quelque chose :)


 


J'ai le même ressenti et mon blog s'en ressent aussi (ce qu'il en reste), je tente d'ailleurs l'expérience de la cryogénisation avec lui. On verra si ça fonctionne...

lipaonline 13/08/2012 13:36


ah c pas toi qui a gagné le Sunday Million ?? ;)


Mes dernières "perf" à 4 chiffres datent de + 3ans... à l'époque, je ne savais pas compter les outs ( enfin.. je les compter pas ;) !!


 

Julien B. 13/08/2012 11:31


Très bonne analyse Lesage, je partage complêtement ton point de vue.


Le live serait-il le seul Oasis dans lequel baigne encore quelques poissons ?

lesage 13/08/2012 10:26


@sebbos44: pour un pro online, il est clair qu'il doit absolumment trouver de l'edge quelque part... Quitte à déménager! C'est pas une vie stable? Ah ben non pas du tout... Mais être joueur de
poker professionnel c'est le contraire de la stabilité, donc à eux de s'adapter ou de changer de boulot (ce qui est le plus sage!).


Pour l'Espagne et les autres pays qui régulent ou réguleront leur marché, peut-être que comme sur le .fr il n'y a pas besoin d'y résider??

Rincevent 13/08/2012 10:19


+1 à ce billet auquel je réagirais peut être si mon humeur, toussa toussa!

lesage 13/08/2012 10:16


@eiffel: concernant les blogueurs, on constate que le volume de billets publiés est inversement proportionnel aux gains... Facile dès lors de comprendre, vu le peu de publications ces derniers
temps, que les gagnants sont de plus en plus rares, mêmes chez les passionnés...

sebbos44 13/08/2012 08:44


Jolie analyse. Je converge ++.


Autre possibilité, migrer vers un pays où la législation poker vient de se mettre en place (Espagne?).Bon d'accord, entre 40 et 50 ans, ça amène quelques légères contraintes familiales. Mais faut
savoir ce qu'on veut! ;-)


 

eiffel 12/08/2012 18:40


belle analyse !


et voilà comment on en arrive à lire de ci de la que l'on pourrait passer du poker au pari en ligne, comment on constate finalement que pour la plus grande majorité (y compris parmi les
blogueurs), l'edge est minuscule face à la part de hasard... et qu'il n'y a pas assez de possibilité de volume dans notre acquarium pour contrer la variance inhérente...


En terme de solution, l'option 2 est celle qui aura probablement le plus d'impact... mais après ? une fois tous les play-moneistes (éventuellement) plumés ?

là est tout le problème du minuscule acquarium français...


pour ma part (je dois faire parti de ta 2nde catégorie), mon nano-edge en .com s'est bel et bien envolé en fumée au passage du .fr, j'ai heureusement compris cela avant de commencer à perdre
(j'ai déjà dit que je déteste perdre de l'argent ? ^^), il ne me reste que 25 euros sur PS pour aller prendre quelques centimes les soirs où je n'ai VRAIMENT rien à faire (et ils sont très rares,
ces soirs-là), je peux donc dire que j'ai bel et bien décroché du poker !


tout juste je continue de hanter les blogs poker (par bonté d'âme?), mais j'ai de plus en plus de mal de lire les posts de whiner, cela me donne l'image de l'accro qui ne veut pas décrocher,
c'est moche