Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQas8bIImIxau-q-mRrrjAbk5jDVBmO-zzPCXxWCfQ7biEUCtSRlAJe viens de lire l'article très intéressant du PDG du site Pokerstrategy, intitulé "l'avenir du poker". Qui nous parle de l'écosystème du poker online, et de la problématique des joueurs occasionnels.

 

Pour mieux comprendre ce qu'est l'écosystème d'une poker room, on peut décrire schématiquement le type de joueurs-clients:

 

- Joueurs très occasionnels gambleurs et gros perdants.

- Joueurs occasionnels petits perdant.

- Joueurs occasionnels à réguliers et à l'équilibre.

- Joueurs réguliers petits gagnants (mais qui ne peuvent/pourraient pas vivre de leurs gains).

- Joueurs professionnels gros gagnants vivant de leurs gains.

 

J'ai enlevé les catégories joueurs occasionnels gagnant, ainsi que les réguliers perdants. Non pas parce qu'ils n'existent pas du tout, mais ils représentent logiquement une part totalement négligeable dans l'écosystème, sur le long terme.

 

 

Proportion de joueurs gagnants

 

Les joueurs se répartissent souvent selon cette autre clé suivante:

 

- 60% de joueurs perdants

- 20% de joueurs à l'équilibre

- 20% de joueurs gagnants

 

Dans ces 20% de joueurs gagnants, la majorité gagne peu et seuls quelques joueurs (dans cette étude 8 pseudos sur 11'488 !) pourraient vraiment vivre de leurs gains (40'000$ par année)...


Ces chiffres que j'ai volontairement arrondis, viennent d'une des rares sources chiffrées disponibles, qui concernent une petite room canadienne... étudiée sérieusement de manière indépendante (site Jeux d'argent en ligne - info).

Comme les autres grosses rooms ne publient pas de tels chiffres, il peut bien sûr y avoir quelques biais concernant les systèmes de redistribution des gains (structures, rakeback, programme de fidélité, etc...).

 

Mais j'ai souvent retrouvé de tels chiffres ici ou là, et je pense qu'ils sont crédibles.

 

Ces chiffres font comprendre que la difficulté majeur des rooms de poker est de maintenir ce fragile écosystème qui repose à 80% sur des joueurs soit perdant, ou juste à l'équilibre...

 

Équilibre qui est toujours à la limite de l'écroulement sur lui-même, ce qui peut arriver si une grande partie de ces 80% se découragent sans être remplacés par de la chair fraîche...

 

Les joueurs occasionnels gros perdants-gambleurs attirés par les bonus, qui  déposent 500 euros et arrêtent définitivement quelques mois plus tard, sont logiquement en voie de disparition... C'est pourtant à eux que s'adressaient en priorité les campagnes de publicités à la TV.

 

Mais le marché est maintenant déjà dans une phase de consolidation, les revenus des rooms baissent car le renouvellement de ce type de joueurs-pigeons n'est logiquement plus suffisant.

 

Vers le poker-loisir

 

L'écosystème du poker online va devoir donc reposer essentiellement à l'avenir sur les dépôts des joueurs occasionnels, mais restant fidèles, en pratiquant le poker comme un loisir et non pas comme un pure jeu d'argent-loterie. Qui disposeront par exemple d'un budget de 20 à 50 euros en moyenne par mois, régulièrement redéposés, ce qui reste somme toute un loisir relativement bon marché! 

 

Aux rooms donc de communiquer vers cette clientèle "poker-plaisir" avant tout, en imaginant des concepts intéressants, stimulants et innovants. (Si jamais, j'ai une quantité d'idées dans mes tiroirs, pas trop chers :D).

 

Il faut également aider, enseigner, former les nouveaux joueurs occasionnels, leur donner les clés pour qu'ils puissent évoluer selon leurs envies et leurs capacités, de manière à pouvoir avoir un maximum de plaisir en s'amusant au mieux avec leurs budgets mensuels (en gros ne pas tout perdre le premier jour du mois!).

 

Partager sa passion en toute transparence

 

L'honnêteté et la transparence sont/seront également des notions capitales pour la survie à long terme du poker online: il ne sert à rien de faire croire aux joueurs occasionnels qu'ils seront, sans gros coup de chance, des joueurs gagnants. Mais que par contre en progressant, ils prendront un énorme plaisir... Avec en plus, et c'est la cerise sur le gâteau, une probabilité proportionnelle à ses progrès de pouvoir faire parfois un One Time en tournoi, ou une belle et motivante série positive en cash game.

 

Il ne sert à rien à mentir aux débutants, toujours dans une vision à long terme de l'écosystème: non le poker n'est jamais et ne sera jamais une source de profit facile.

 

Il est contre-productif de ne pas enseigner la gestion de bankroll, de ne pas parler des dangers potentiels liés aux jeux d'argent, de cacher les risques d'illusion de l'argent facile suite à un gros résultat dû à la variance.

 

Mais par contre il faut partager sa passion pour ce jeu unique, montrer qu'il est la plupart du temps possible d'y jouer de manière stimulante, même avec des sommes très raisonnables, et qu'il y a avec de multiples raisons de s'y intéresser, avec des passerelles vers le live et des rencontres sociales, comme toute autre activité de loisirs.

 

Notre rôle de blogueurs, et de tous les autres médias du petit monde du poker, est ainsi primordial: donner une bonne image d'un poker-plaisir bien géré, apporter les bases techniques au plus grand nombre de joueurs occasionnels pour qu'ils aient envie de continuer à jouer une fois la période excitante de découverte passée, sans gambler, avec responsabilité, mais en accédant à l'un des plus grand plaisir de la vie: celui de progresser...

 

 

Blogueurs: hop au boulot! Arrêtez de whiner, parlez de votre passion avec enthousiasme, la survie de ce jeu à long terme repose en partie sur nos épaules...

 

++

 

 

P.S. Joué un peu à l'envers le DLPT demi-finale hier soir (10ème pour 7 ticket pour la finale). Pas compris tout de suite que la structure proposée était si rapide, et quand tout le monde ou presque s'est retrouvé à moins de 20BB, c'était trop tard pour ne plus faire autre chose que du push ou fold aléatoire... J'aurais dû 3bet shove beaucoup plus tôt dans le tournoi sur pleins de spots. #fail


Commenter cet article

stefal 20/02/2012


En plein accord avec ton billet.


Vive le poker loisir

Lessims (Sharkfisher) 20/02/2012


Très bien dit et même écrit !


Bon, "yapuka" retourner au turbin et remplir nos blogs d'articles qui donnent envie ... espérons juste que les rooms s'aperçoivent de notre "rôle", pas sûr ...


PS: bien vu que tu t'es pris un peu les pieds dans la structure hier soir, du coup je t'ai volé quelques fois vu que tu réagissais peu (non, je suis ne pas désolé )

Lessims (Sharkfisher) 20/02/2012


Bien rattrapé ce soir sur le DLPT, du gand art bravo !

lesage 20/02/2012


@Stefal: tu es le meilleur ambasadeur du poker-plaisir! Mais avec de l'ambition!


@Lessims: oui j'aurais dû me rebeller hier soir... Ce soir j'ai eu des cartes ce fut assez facile, surtout en TF!

TiTi PoKEr 21/02/2012


Bien dit, heu écrit

LadyCats 21/02/2012


100% Ok avec le fait que nous ayons un rôle à jouer. Par contre, il est, aussi, de notre devoir, de montrer "l'envers du décor"... pas tjrs rose en ce qui concerne l'industrie du poker...


Nice post en tous cas :))

carlit 21/02/2012


Ben bcp + de tournois capés, et pas forcément le dimanche soir, because un joueur récréatif, petit gagnant ou petit perdant, en principe ça bosse, et terminer à 5h du mat, pour débuter 1 semaine
de boulot, c'est pas très motivant…

lesage 21/02/2012


@titi: ty


@Ladycats: ah oui on est pas des Bisounours non plus, le poker online est une industrie, et il faut tjs être sur nos gardes!


@Carlit: oui je milite contamment pour des deeps coupés en 2 ou 3, ou des structures bien foutues qui finissent au max à 2h00 du mat, les rares fois où on va jusqu'en TF!$


Mais il est clair que la tendance sera vers plus de turbos à mon avis... Et le dimanche restera le gros soir de la semaine (bon moi ça ne me dérange pas, mais je sois être une exception de ne pas
bosser le lundi)...

mat 27/02/2012


j'avais lu le poste dont tu parles au début, j'aime beaucoup le tient que j'avais raté :(


continue a twit, j'aime savoir ton nombre de bb dans l'afterwork et autres rejouissances :)