Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRTXlovG4MSBE51sm8v9Y0flIInvPkTujphvcYWn8hjzXhmh_6fYahvé, après avoir achevé l’Univers en six jours, se reposa le septième jour...

 

Et nous, pauvres joueurs de poker online, c'est notre plus gros jour de boulot!

 

Les raisons de choisir le dimanche plutôt qu'un autre jour? En fait, c'est le seul soir de la semaine où il n'y a rien d'autre à faire, et donc où tous les joueurs online sont disponibles.

 

Et oui, en général pas de sorties le dimanche, pas de rendez-vous, pas de dossiers à finir ramenés du boulot en catastrophe, les matchs de foot/hockey sont souvent disputés l'après-midi, votre copine va rarement se lancer dans un strip-tease enflammé ce soir-là, parce qu'elle pense déjà nerveusement à sa journée ultra chargée du lundi, etc...

 

En fait à part regarder le film sur TF1, et commencer sa petite dépression standard de fin de week-end, il n'y a strictement rien d'intéressant à faire le dimanche soir.

 

Le dimanche soir c'est nul.

 

C'était nul!

 

Car les responsables des rooms de poker ont dû se rendre compte assez vite que leurs pics d'affluences culminaient chaque dimanche soir. Et donc depuis toujours (toujours au poker online c'est 7-8 ans hein!) les plus gros tournois événementiels sont organisés le dimanche soir, dies Dominicus, jour du Seigneur.

 

Le dit Seigneur qui doit donc se retourner dans sa tombe...

 

Les plus attentifs de mes lecteurs objecteront que le Seigneur n'est pas mort, puisque par définition il est immortel.

 

Objection reçue et acceptée: disons alors qu'IL fronce les sourcils et hoche la tête de dépit.

 

J'ai un avantage sur beaucoup de mes collègues joueurs de poker online: comme je ne travaille pas (ou peu) le lundi, je ne subis pas les dommages collatéraux du très compliqué réveil à 6h00 du matin, après avoir gagné le Sunday Machin à 5h30!

 

Vous objecterez également que l'on gagne rarement, voire pour la majorité jamais, le Sunday Machin. Objection reçue et acceptée: en cas de win du Sunday Truc Chouette, l'adrénaline et les 120'000 euros peuvent compenser ce petit désagrément des trente minutes de sommeil.

 

Le plus souvent, on est juste en deep run, avec un couchage vers 2h00 du mat, et 14 euros et 56 centines de plus dans sa bankroll... Moins drôle, mais très courant hein...?

 

Le dimanche est théoriquement très intéressant, car si les fields sont monstrueux, les fishs sont tous là. Et comme les fishs sont beaucoup plus nombreux que les sharks (qui sont tous là aussi), la moyenne des joueurs est d'un niveau... heu disons surprenant, même sur les plus gros buy-in.

 

Les dimanches devraient donc potentiellement être intéressants. J'avais constaté curieusement que mes plus belles perfs étaient arrivées souvent des vendredis (et moi là au contraire cela ne m'arrange pas trop puisque je bosse le samedi!).

 

Statistiques chamboulées depuis ma 4ème place sur le Sunday Surprise d'il y a quelques semaines! Qui confirme l'intérêt de faire les donkaments du dimanche, définitivement!

 

Donc hier soir, un Dies Dominicus de plus, avec à mon  programme le Main Event à 150 euros de Winamax. J'ai décidé de le faire chaque fois qu'il passe en 200'000 euros garantis, car jusque-là, cela a créé un joli overlay (hier soir de très peu). De plus il se dispute en deux jours, ce qui est tout de même bien agréable...

 

En parallèle, mes MTTs habituels (After Work, Sunday Surprise, Eldorado Day2, etc...) et également le DLPT WSOP.

 

Un petit mot au sujet de ce dernier: DavidL, grand organisateur, a concocté une série de tournois, qui permet au bout d'un long chemin tortueux pas évident à comprendre, de décrocher un package WSOP. Pour la modique somme de 15 euros de base. Et comme je ne souhaite pas laisser partir Stefal tout seul à Las Vegas cette année, je me suis lancé sur ce challenge.

 

Chemin long et tortueux disais-je... Par exemple hier soir, c'était les 8ème de finale, le but étant d'atteindre les 52 premières places sur 100, pour passer en 1/4 de finale. Avec ... 50'000 jetons au départ!

 

De quoi limiter un peu la variance. Inutile de dire que je n'ai guère pris de risque, et après un départ un peu trop actif, je me suis vite rebranché en mode super-tight, pour m'installer vers la bulle dans le top20, assez facilement. Mais la suite me fait peur: la profondeur des tournois futurs est hors-norme! Quart: 100'000 jetons. Demi: 300'000 jetons. Finale: 1'000'000 jetons!

 

Je ne sais pas si l'ami DavidL a bien calculé le temps que cela prendra... Même s'il était instructif hier soir de voir certains dilapider leurs 200BB avec top paire...

 

Ce tournoi s'arrêtera brutalement sur une erreur de programmation: alors qu'on devait passer du temps avec les 50 derniers joueurs pour tenter de gagner l'une des deux premières places (pour participer à l'étape des champions, chemin plus court vers la grande finale si j'ai bien compris). Mais voilà, les tickets étaient mal programmés sur le lobby, et hop! tournoi arrêté d'un coup à 50 left!

J'avoue: j'aurais sans doute sitting out rapidement, n'ayant pas la patience d'essayer d'atteindre un très hypothétique top 2. Bug bienvenu donc!

 

Pour le Main Event, je doublerai avec KQs > AJ en bataille de blindes. Play extrêmement risqué de ma part et de la part de mon adversaire, mais j'en avais marre d'être 3 bet systématiquement! J'ai pushé pour lui montrer que je pouvais tout mettre dans son groin, et il a instan-callé mes... 60BB! Move un peu spew, mais vraiment je ne pouvais plus accepter de me faire marcher dessus par ce 3betteur fou.

 

Le problème: cela ne le calmera pas du tout! Comme quoi, parfois le poker est compliqué... :D

 

Puis des coups qui égrènent le tournoi comme: AQ<JK,  JJ>A7, AK>JJ. Un peu de yoyo, mais je suis pas trop mal, dans la moyenne. Pas de différence notable de niveau avec mes 20 euros habituels.

 

Puis le setup: KK<AA Boum! J'aime pas les setups, personne n'y peut rien. Me reste plus que 15BB.

Et le coup qui m'achève: AQs vs 99. Flop idéal: 2Q6 Turn: J. Je suis à 95% de doubler... River: 9 Reboum!

 

Voilà comment un tournoi se joue: en deux mains... Un setup, et un flip.


C'est souvent le cas, presque chaque fois! Tant il est miraculeux de passer entre les mailles de Dame Variance. Et là on ne peut même pas parler de bad beats, au contraire puisque j'avais passé ce 40/60 un peu spewé...

 

Sur tous mes autres tournois, les coups qui m'ont tuer:

 

Sunday Surprise: out dans un énorme pot à trois avec KK<QQ<AK all-in pré-flop (Q au flop)

After Work: QQ<99 avec mon adversaire qui ne lâche pas sur mes relances flop et turn, et chatte son 9 river...

Eldorado Day2: rien pu faire, et j'ai fini par pousser mes jetons avec 22<TT.

 

Un Dies Dominicus Nullus (ou presque avec cette qualif du DLPT)...

 

J'aurais dû écouter le Décalogue:

 

"Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes."


"Et surtout tu ne joueras pas au poker, ni toi, ni ton bétail."

 

++

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

samy575 07/02/2012 21:13





 Superbe post j'adore te lire ça me détend et m'évite de spew,pour tes perfs du vendredi tu ne dois pas etre juif sinon shabbat lol.

lesage 07/02/2012 14:32


@lessims: oui l'étape des champions me semble EV- également... Ton fold avec AA ben oui, t'as eu raison de folder! Cela doit faire bizarre, j'ai jamais eu l'occasion de folder les as pré-flop...

Lessims38 (Shaarkfisher) 07/02/2012 13:47


Long long le DLPT çà oui ... surtout quand vient un coup terrible à la bulle, j'ouvre AA utg, et me fait relancer par le CL, malgré le time, obligé finalement de folder sur un flop anodin ...
grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr


Rendez-vous en 1/4, c'est le plus important (et pas sûr que ce soit un pari très EV+ l'étape des champions...)

lesage 07/02/2012 10:53


@stefal: 2 com pour le prix d'un... TY


@Titi: je vous béni mon fils... malgré tous vos péchés.

TiTi PoKEr 06/02/2012 22:10


Un seul mot : Amen

stefal 06/02/2012 19:59


Quel joli titre et quel bonheur de ne pas travailler le lundi!

stefal 06/02/2012 19:58


Joli titre.


Quel bonheur d'être en congé le lundi!