Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT_bJ-dJuLnsBOUSAQxowaLwAOEg03S6QvtOwXCILZG4b5BACO66gQuelles peuvent être les répercussions, bonnes ou mauvaises, dans la manière d'appréhender la vie de tous les jours quand on joue au poker régulièrement?

 

Toute activité pratiquée intensément, voire excessivement, a des incidences dans nos faits et gestes quotidiens. On parle par exemple de déformation professionnelle. Il est vrai que notre activité courante la plus excessive est bel et bien notre boulot! (Certains ne font rien à leur travail, mais c'est un autre sujet).

 

Un exemple de déformation professionnelle: mon beau-père est photographe et il voit réellement le monde au travers de son objectif. J'ai l'impression même que la vie "en directe" n'est pour lui qu'un passage obligé vers la vie "en différé", celle qui existe par le filtre de ses milliers de photos...

 

Moi-même qui vends chaque jour des vélos, si Miss Monde (ou Miss Alsace très belle d'ailleurs!) passe devant moi à vélo, je regarde par réflexe le cycle qu'elle chevauche, et ne voit même pas la créature de rêve... (vous ne me croyez pas, c'est pourtant véridique).

 

En jouant au poker presque tous les soirs depuis quelques années déjà, quelles peuvent être les déformations quasi-professionnelles de cette pratique intensive?

 

Je passe rapidement sur le langage courant, affecté par ma passion. Je traite volontiers de fishs ceux qui sont incompétents (ils sont nombreux), de donks les plus cons (très nombreux également), j'utilise les termes bad beats ou good beats dans la vie de tous les jours, etc...

 

Comme vous, non?

 

Il y a un élément, plus intéressant et plus fondamental, qui influence fortement ma manière de penser.

 

C'est la notion de variance.

 

La variance est un terme extrêmement bien choisit dans le jargon du poker. Car après tout il s'agit en fait bêtement de chance ou malchance, de hasard, voire de chaos. Mais le terme variance, permet de comprendre immédiatement que le hasard est composé pour une large part de variation, jamais représentée graphiquement par des lignes droites ou même vaguement régulières.

 

Quand on débute au poker, on ne sait pas ce qu'est la variance, on est naïf et on la subit sans comprendre son importance. Parfois sur quelques coups de chance, le poker semble être une source facile de gains, on se croit The King of Poker... Puis on se broke et on pense être victime d'une malchance noire, hors-norme, qui n'arrivera plus jamais.

 

Au bout de quelques mois/années (selon le volume effectué) on apprend avec le recul à relativiser aussi bien les down-swings que les good runs. Et on découvre ce que signifie le mot variance, de manière approfondie.

 

Dans la vie réelle, qu'apporte donc cette compréhension hasard-variance que tout joueur de poker apprend peu à peu à apprivoiser, avec certes beaucoup de peine?

 

Prenons un exemple concret: le bracelet Power Balance.

 

Pour ceux qui ne connaissent pas, ce bracelet magnétique améliore les performances des sportifs, dixit la pub. Des vedettes l'ont porté, et ont confirmé que cela avait considérablement augmenté leurs résultats. Au tennis, au basket, au foot, dans le cyclisme, presque toutes les disciplines sportives ont été infiltrées par le bracelet magique.

 

Un fournisseur m'avait approché il y a deux ans. Il vendait ses bracelets comme des petits pains.

 

J'ai été sincère avec lui: je considérais ces bracelets comme une arnaque, ni plus ni moins, certainement extrêmement rentable (il me proposait plus de 60% de marge), mais que je me refusais à vendre.

 

À ses arguments (statistiques des pros qui s'amélioraient subitement), je lui ai rétorqué les mots hasard, variance, placebo. Un footballeur qui met trois buts en un match, alors que cela faisait une année qu'il ne marquait plus, est strictement similaire à un "One Time" en tournoi, après des mois de bad run...

 

J'ai même dû lui expliquer le terme de variance. Pas très clair visiblement pour des non-joueurs de poker...

 

Ce bracelet n'était pour moi instinctivement qu'une simple et bête arnaque qui jouait à la fois sur l'effet placebo (un peu) et l'effet variance (beaucoup).

 

En aparté, les créateurs ont maintenant des ennuis avec la justice américaine qui réclame des millions de dollars pour arnaque, le bracelet n'ayant pas démontré scientifiquement (tu m'étonnes!) ce que la publicité mensongère décrivait.

 

Dans un domaine similaire je pourrais citer l'homéopathie, qui fonctionne également par l'effet placebo, mais également par l'effet variance (on guérit d'un rhume, d'une grippe, voire de maladies plus graves en très peu de temps, du "jour au lendemain", par hasard). C'est évidemment totalement bluffant si on prend en plus une gélule juste avant, car alors les explications très simples de guérisons "dues au hasard-coïncidence" s'effacent devant l'effet "prouvé puisque rapide" de la pilule.

 

Autre exemple, plus fondamental:

 

Remontons dans le temps. Il y a longtemps, dans un village perdu au milieu de la savane, la pluie se fait attendre depuis six mois. Un down-swing météorologique.

 

Un type un peu fou, décide de faire une danse de la pluie. Le soir-même, un orage énorme éclate, avec des trombes d'eau. Le fou est porté aux nues, il devient le sorcier du village, Demi-Dieu même, qui pourra désormais refaire tomber la pluie à volonté (il aura souvent du mal mais trouvera des astuces pour justifier ses échecs, et parfois cela marchera quand même par hasard, le bad-run n'étant pas éternel). Des malades du village vont affluer, car à-priori un sorcier qui a le pouvoir de faire pleuvoir devrait également avoir des dons de guérisseurs, non?  Certains mourront dans d'atroces souffrances (le sorcier testant les saignées avec un peu de maladresse), mais parfois cela fonctionnera... Merci Dame Variance!.

 

Un joueur de poker de cette tribu aurait pu arguer que le miracle de la pluie est sans doute dû à la variance du hasard, mais dans ce village on ne joue pas au poker, ici on ne joue qu'au "Balawoo", jeu intéressant certes (le perdant est scalpé et c'est rigolo) mais où le hasard n'a pas d'emprise (quoique...).

 

Donc le fou devient sorcier ou Dieu local, car la notion de variance n'est pas comprise, ni par le sorcier (de bonne foi, car il se croit vraiment doté de pouvoirs surnaturels), ni pas ses disciples.

 

De là à penser que toutes les grandes croyances humaines, toutes les religions, reposent essentiellement sur ces notions mal comprises de hasard et variance... Je laisse cette affirmation ouverte à discussions!

 

Le joueur de poker lui, en comprenant petit à petit la notion de variance, devrait arrêter de se plaindre sans cesse de bad beats, de bad runs, (il y a quelques spécimens qui ont de la peine!) pour se concentrer sur l'essentiel: bien jouer pour être positif sur le long terme, le très long terme même...

 

De la même manière dans la vie réelle, et même si c'est beaucoup plus compliqué (circonstances dramatiques de la vie), chaque coup de chance ou de malchance devrait être relativisé, avec détachement, pour essayer de prendre chaque fois les meilleures décisions, dans une vision de ce que l'on attend du long terme. Sans être affecté par la variance. C'est très très difficile... Impossible pour la plupart êtres humains.

 

Le joueur de poker aurait donc un immense avantage: celui d'accepter plus naturellement (mais pas toujours facilement...) que le hasard est omni-présent au poker comme dans la vie, avec une forte variabilité, et que les objectifs de résultats n'ont de sens que sur le long terme (plus éloigné de surcroît que ce qu'on imagine habituellement).

 

Si nos gouvernements étaient composés de joueurs de poker, ce serait rassurant, non?

 

Une petite citation pour finir: "C'est bien une habitude de l'homme que de mettre de la pensée là où la nature a jeté du hasard!" Jérôme Touzalin

 

 


Commenter cet article

power balance 25/07/2012 19:02


C'est bien l'exemple de power balance !

Vellas 07/01/2012 11:57


Superbe !  

lesage 27/12/2011 13:11


@check, mad, zara: merci à vous!


@Cri-cri: ton commentaire démontre qu'il faut arrêter la belote et se mettre d'urgence au poker...

Cri-Cri de Conches 27/12/2011 10:47


Un exellent article! Qui prouve que le poker, contrairement à la belote, permet de penser. Ce qui est rassurant. Le poker comme matière obligatoire au bac, option philosophie:pourrait permettre
de sauver la mise à certains.

zaranova 23/12/2011 11:33


Je découvre ce superbe post aujourd'hui... mieux vaut tard que jamais. 


+100000 avec tous! 

mad_thorgal 22/12/2011 18:41


Alors là ça fait plaisir de voir qu'un article sérieux et qui fait réfléchir suscite autant de commentaires! Une preuve que les blogueurs savent se servir de leur tête et pas que de leur souris!
Bravo à toi Lesage pour ce post! 


 

checkman 18/12/2011 16:12

Excellent article, comme d'habitude j'ai envie de dire. C'est vrai que le poker apprend réellement à comprendre la part de hasard dans la vie de tous les jours. Le poker apprend pas mal de chose à
vrai dire, comme l'importance de parler en dernier (on a toutes les infos en main et notre message sera mieux retenu). Concernant l'homéopathie ma mère m'en avait fait prendre quand j'étais enfant,
sans le moindre résultat. Le docteur en a prescrit pour ma fille qui avait 2-3 mois (coliques du nourrisson), sans le moindre résultat non plus. Je n'ai pas été surpris, le jour où il nous a
prescrit ça je lui ai même dit que je ne voyais pas trop comment l'équivalent d'une petite pierre (élément actif) dans une galaxie entière (le comprimé) pouvait avoir le moindre effet sur la santé.
Il a rigolé, m'a confirmé qu'en effet c'était environs la quantité d'effet actif dans un comprimé et a quand même rédigé son ordonnance. Pour rien au final, puisque comme je l'imaginais ça n'a
servi à rien et il a fallu attendre que notre fille grandisse un peu pour que les coliques s'arrêtent d'elles-même.

Lesage 15/12/2011 17:35


@Sharkfisher: exactement!

Sharkfisher 15/12/2011 15:51


Je rajoute tout à fait d'accord avec toi Lesage à propos de l'homéopathie. Par contre le fait que celà fonctionne pour certaines personnes démontre l'extraordinaire potentiel de la psyché humaine
sur le corps et ses déréglements, que l'on appelle celà l'effet placébo ou l'autopersuasion d'ailleurs.

ElPeruviano4 14/12/2011 18:23


Mon point de vue est empirique, mon gamin et des chats. La variance sans doute! :)

lesage 13/12/2011 23:38


@ElPeruviano: non aucune étude scientifique n'a démontré un effet sur les nouveaux-nés et les animaux. Je t'assure! (ce sujet m'a toujours intéressé, j'ai tout lu ou presque...).

ElPeruviano4 13/12/2011 19:39


Nice post. Concernant l'homéopathie, un truc qui me bluffe est qua ça fonctionne chez les nouveaux-nés (à la limite l'effet placebo peut agir puisque c'est maman qui donne) mais également chez
les animaux et là je reste médusé...

StDemoniack 13/12/2011 11:22


Accepter la malchance avec recul et détachement, non mais !!! Un joueur de poker froid et calculateur, sans aucune empathie pour les malheureux donk qui l'entourent!!! Ok, j'adhère. Mais je prend
quand même beaucoup de plaisir à lire le Blog de D8. Raler c'est prier.


StD.


 


 

Lesage 13/12/2011 10:46


@Rincevent: seulement quand tu seras vieux? Je sais pas si c'est un compliment...


@samy: variance négative? Tout s'équilibre à long terme! Faut juste être tenace...

Lesage 13/12/2011 10:44


@Nantais et Winnie: merci


@Titi: sur l'homéopathie je pourrais écrire un livre... Crois-moi, il s'agit vraiment d'un placebo. Mais un bon placebo, c'est vrai!

Sebastian Baneux aka "Petit Winnie" 13/12/2011 10:36


Stefal m'a parlé de ton article hier dans le chat d'une partie.


Il est superbement bien fait et j'adhère complètement. La plupart des gens ne voient que le négatif et passent à côté de tout ce qui leur arrive de positif; à la limite ils ne le voient même
plus.


Certes se dire que la variance est longue où moralement difficile à certains moments est humain, mais de là à en faire une maladie à chaque fois que ça leur arrive, là, moi je dis : "il faut
arrêter le poker".

TiTi PoKEr 13/12/2011 03:01


Excellente analyse philosophique sur la variance. Il n'est cependant nerveusement pas toujours facile de tout mettre sur son dos .


 


Un petit point mineur tout de même. Dire que l'homéopathie est une médecine placebo, c'est un peu poussé. L'homeopathie est justement une médecine "douce" qui n'a pas d'effet miracle, mais qui
peuvent agir à long terme, et qui, de surcroit, n'est pas intoxiquante comme la médecine traditionnelle.

Nantais 12/12/2011 22:45


Je pense que la VARIANCE n'a rien a voir avec la qualité de cet article !


Par contre elle peut avoir son importance quand la mode est au velo electrique lorsque justement on est vendeur de velos ! CHATTARD !


 

samy575 12/12/2011 21:41


Super post il résume les mésaventures d'un blogger abonné à la variance négative en ce moment en somme le pok n'est qu'un jeu ou l'on essaye de maitriser des inconnues improbables mais réelles
qui nous font du bien ou du mal  mais génial ce post c'est pour ça que je continue à travailler à cause de cette satanée variance...


 

Rincevent 12/12/2011 17:32


T'es chiant. Tu bragg, t'écris des billets du tonnerre...


Je veux être lesage quand je serais vieux :D

lesage 12/12/2011 17:20


@stefal: merci venant de toi les compliments ont tjs une grande valeur...


@kof: master de philo? Faut rien exagérer hein...


@Coyte: TY


@Chal 100K: bac de philo, un très bon souvenir (ma meilleure note du bac et de loin). Curieusement je ne me rappelle plus du tout du sujet d'ailleurs...


@D8: Rincevent est présent dans les commentaires même quand il ne commente pas lui-même... C'est la force du no1 des blogueurs!


@Sharkfisher: je peux quand même pas "philosopher" à chaque billet.. Il faut laisser un peu de place pour les posts de brags...

Sharkfisher 12/12/2011 17:05


Très bel article de la même veine que tes "best sellers"


Evidemment, tu n'es pas toujours à ce niveau, variance du bloggeur oblige


Ceci dit, je te place dans le haut du panier sans problème !

D8 12/12/2011 17:00


Bien vu, les joueurs seraient plus fatalistes que les non joueurs en quelques sortes..


Sauf Rincevent bien sur, pour qui la variance se résume à aller soit mal, soit très mal!

challenge100K 12/12/2011 16:55


Je ne pensais pas que les blogs de poker puissent un jour faire l'objet d'un sujet au bac de philo... A présent, qui sait, tout peut arriver, simple question de variance...

Coyote 12/12/2011 16:30


Excellent et très bien écrit.

KKof 12/12/2011 15:37


Tu merite vraiment ton nom de Lesage.


Un vendeur de vélo avec un masteur en philosophie c'est pas si courant ;o)

stefal 12/12/2011 15:25


MA-GNI-FI-QUE


100% en accord et comme c'est bien écrit.


Je plussoie également pour "il y a quelques spécimens qui ont de la peine!"