Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par lesage

phil.jpgJ'ai regardé une partie de la table finale télévisée en direct des WSOPE. Avec la victoire surprenante de Phil Hellmuth qui lui donne son 13ème bracelet.

 

Surprenant? Oui, car comme on le sait, Phil est un fish.

 

Enfin, c'est ce qu'on est tous censés penser de Phil, car la nouvelle génération internet le dit. Et comme ces multitableurs grindeurs-fous sont très bons, on les croit.

 

Mais est-il cohérent de traiter un joueur détenteur de 13 bracelets des WSOP de livetard? Comment être certain qu'il est mauvais, alors que les résultats parlent pour lui?

 

J'ai parcouru le forum du Club Poker, et l'huile (de qualité) versée sur le feu par le très bon Artplay. À suivre ici (http://www.clubpoker.net/phil-hellmuth-13e-bracelet-quelques-reactions/n-6719) et là (http://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-7921-tf-wsope-le-report-day1-tldr/).

 

Il y a deux clans: ceux qui pensent PH très mauvais, et ceux qui le trouvent très bons. C'est polarisé: personne ne pense qu'il est moyen...

 

Les arguments de ceux qui le trouvent très mauvais sont:

 

- Des problèmes de sur-protection de ces mains "fragiles" (et donc il raterait de la value).

- Trop d'open-limps.

- Des sizing tells (il miserait plus fort quand il a une main plus forte, et plus faible quand il a une main plus faible).

- Il ne maîtriserait pas tous les moves modernes à 100%, loin de là.

 

Arguments purement techniques, mais indéniables.

 


Les arguments de ceux qui le trouvent très bons sont:

 

- Un palmarès hors-norme en tournoi.

- Sa longévité (premier bracelet en 1989).

- Ses facultés de lecture de l'adversaire (qui compenserait donc ses éventuelles faiblesses techniques).

 

Arguments parfaitement objectifs et recevables, également.

 

Loin de moi l'intention de me lancer dans ce débat, qui me paraît stérile. Après tout qu'elle est l'importance de savoir si un joueur de poker est mauvais, moyen, bon ou très bon?

 

Pour pouvoir se jauger par rapport à lui? Pour pouvoir penser que moi/vous, joueurs de tournois du dimanche à 5 euros, puissions avoir un edge sur cet individu ayant engrangé des dizaines de millions de dollars?

 

J'ai pourtant peut-être une piste, un début de tentative d'explication... Qui ne démontre pas si Phil est bon ou mauvais techniquement, je n'oserais affirmer ni l'un ni l'autre,  mais comment sa personnalité l'aide peut-être à avoit tant de réussite au poker.

 

Dans un tournoi de poker, la part de variance des fins de tournois est techniquement énorme, on n'y peut rien. Parallèlement, la pression psychologique est aussi à son paroxysme, mais contrairement à la part de chance ou malchance, on peut la maîtriser pleinement.

 

Je m'explique plus clairement:

 

N'importe qui, avec deux trois principes de base et un peu de réussite, peut aller loin dans un tournoi, faire un deep run comme on dit.

 

Mais il y a très peu de joueurs dans le monde à pouvoir résister à la pression des énormes enjeux que sont les tables finales d'événements majeurs. Très peu.

 

Parce que vous et moi, ne pouvons pas faire abstraction de la valeur de l'argent. Heureusement d'ailleurs, sinon on aurait des problèmes dans la vie de tous les jours.

 

De plus, hormis la pression financière, le fait d'être télévisé, médiatisé, nous ferait sans doute déjouer, par peur de "mal jouer" devant des milliers de téléspectateurs. Je suis sûr que l'on ferait tout pour ne pas faire un coup à l'envers, par crainte d'être ridicule...

 

Ridicule?

 

Tiens, tiens...

 

Phil Hellmuth n'en a visiblement pas peur. Quand il déclare dans deux de ses citations les plus connues, "j'ai révolutionné la façon de jouer au Texas Hold'em No-Limit" ou encore "s'il n'y avait aucune part de chance, je pense que je battrais tout le monde", il ne faut vraiment pas avoir peur de se ridiculiser par un tel manque de modestie...

 

Certes il y a sans doute une part de calcul marketing, avec son image de mauvais garçon. L'homme est habile et clairement loin d'être stupide.

 

Mais il n'a jamais peur d'être ridicule (qui d'autre que lui oserait faire ce genre d'entrée, même en étant grassement payé?):

 

 

 

 

 

J'ai croisé, dans ma vie professionnelle, une belle pelletée de personnages "ridicules". Qui n'ont peur de rien. Qui osent déclarer des énormités sans aucun problème. Ils ne sont pas cons, loin de là, mais ce sont de véritables "éléphants dans des magasins de porcelaine". Avec un manque évident de sensibilité.

 

Et bien j'ai dû me résoudre à accepter une réalité indéniable: c'est un  trait de caractère qui est souvent lié à une belle réussite dans les affaires...

 

J'en suis toujours surpris: "quoi, cet individu qui est capable d'affirmer de telles inepties, qui se rend ridicule souvent en public, gagne pourtant des millions...?"

 

Leur grande faiblesse, cette absence surprenante du "gêne de la sensibilité", est aussi une force: ils n'ont peur de rien, et croient en leurs capacités à 100%. Sans jamais douter. Jamais.

 

Ils foncent, têtes baissées, et souvent ça passe. Si ça casse, ils recommencent encore et encore... Sans se remettre indéfiniment en question... Sans coachs, psychologues ou voyantes (au choix). Sans avoir peur de leur image, de ce que l'on va pouvoir dire ou penser d'eux.

 

Ils s'en foutent!


Avantage énorme dans la vie professionnelle, qui compense largement quelques faiblesses, souvent relatives, de leurs capacités professionnelles. J'investirais d'ailleurs volontiers dans une entreprise ayant un patron fonceur, même un brin ridicule avec un ego sur-dimensionné, plutôt que sur un entrepreneur agréable, sensible, charmant, modeste, mais ayant des doutes, des hésitations, des remises en question, certes ô combien légitimes, mais parfois paralysantes.

 

Phil Hellmuth et d'autres "livetards" multi-millionnaires sont peut-être de ce bord-là: avec quelques faiblesses techniques, mais sans peur.

 

En tout cas pas celle d'être ridicule.

 

Et si le ridicule ne tue que très rarement, il permet souvent de réussir.

Je commence à comprendre pourquoi je n'ai toujours pas de Rolex à 50 ans...

 

 

 

PS:

 

En me relisant, je constate que l'on pourrait croire qu'il suffit d'avoir un manque de sensibilité pour réussir dans la vie. Ne vous méprenez-pas: cela aide de n'avoir ni peurs ni doutes, certes, mais les cons ridicules restent des cons! Par contre être futé peut parfaitement se conjuguer avec un manque de sensibilité général. Et là les chances de réussite sont bonnes...

Bien entendu, dans la vie comme au poker, n'oublions jamais que la variance sera un ingrédient incontournable et d'une importance trop souvent négligée...

Commenter cet article

meilleur taux 15/10/2012 11:52


Merci pour cet article!

D8 12/10/2012 12:25


Moi j'ai trouvé l'article d'art play courageux.


c'est pas simple de dire "Phill Hellmouth" est un fish.


En tous les cas Lesage a brillament résumé ce qui fait la force de Phill au poker, de Don Juan avec les femmes, de Bernard Tapie en affaires, etc etc... NO FEAR!

kingyoann78 11/10/2012 15:02

excellent billet, Perso j'ai suivi la TF a partir de 4 joueurs left en direct sur eurosport. Ben... que dire a part que PH a maîtrisé son sujet et martyrisé la table?...On dit que PH n'est bon que
dans le jeu shortstack...mouai...allez demandez a Albertni si PH n'a pas joué de son gros stack face a lui, le short de la table avec ses inombrables 3bet et 4 bet souvent light, ou encore ce hero
call avec JJ sur un board Q haut vs le russe (ou polonais je sais plus). Artplaie je l'ai rencontré a Marrakech, c'est qqu de très sympa mais je pense que cette petite perf réalisée au WSOPE le
font un peu péter plus haut que son ... Ce n'est pas parce que PH ne joue pas une ou des mains comme il les jouerai lui que PH est un fish, si?... D'ailleurs toute la complexité de ce jeu réside
dans le fait qu'il n'y a pas une seule bonne façon de jouer les coups... Évidement PH, joue parfois des coups "border line" mais est ce que Mr RIBES joue 100% de ses coups de manière optimal? sans
erreur? Bref, 13 bracelets quoi....

samsonov 09/10/2012 23:30


voila c'est bien résumé 


sauf à ce que ça soit Ivey qui dise ça

eiffel 09/10/2012 22:16


en résumé, ceux qui disent que PH est mauvais alors qu'il a gagné 13 bracelets sont des fishs

eiffel 09/10/2012 22:15


je erste dubitatif sur la "polémique" autour du niveau de ce joueur... cela ressemble beaucoup au débat de savoir si le poker est un jeu plutot de hasard ou plutot d'edge... si c'est un jeu où
les compétences battent le hasard, alors il est impossible de dire que PH est mauvais, au vu de son palmarès...


par conséquent, tout ceux qui défendent l'idée que PH est mauvais défendent indirectement l'idée que c'est le hasard qui lui a permis de gagner 13 bracelets... et donc, que le poker est un jeu de
hasard... j'espère que ceux-là n'imaginent pas avoir un edge au poker dans ce cas ! :D

mad_thorgal 09/10/2012 20:49


Exellent article, comme toujours bien mesuré, pesé, argumenté dans les propos, rien à rajouter j'ai suivi la polémique sur CP et je pense que tu as tout compris!

samsonov 09/10/2012 11:48


Trés sympa ton post


J'ai du mal à te rejoindre quand tu dis que n'importe qui vec 2/3 principes de base peut aller loin dans un tournoi.


Je pense que c'est justement dans cette partie centrale que la différence de niveau se fait le plus sentir ,et justement Phil et les grands joueurs que l'on retrouve systématiquement dans
les tf excellent dans cette partie la plus technique.Ensuite je te rejoins sur ton analyse de fin de tournoi ,le jeu short,la pression etc...


Quant à la querelle modernes vs anciens franchement cela a peu d'interet,j'aime bien l'exemple de Platini ,un trés bon joueur reste un trés bon joueur quelque soit les évolutions du jeu ,il sait
s'adapter et faire parler son expérience car au delà de la technique il y a la lecture de, l'adversaire et de ce point de vue cela ne change pas de générations en générations.


 

kaviar 09/10/2012 11:07


J'ai jamais fait autant de fautes monstrueuses dans un commentaires, je m'en excuse.

kaviar 09/10/2012 11:05


En sachant que je ne m'inclus pas parmi les gens qui pensent être meilleur que Phil hellmuth :


Ceux qui ne se rendent pas compte que le poker a évoluer à vitesse grand V depuis 10 ans et que l'époque ou Phill Hellmuth était considéré comme le meilleur joueur du monde fait désormais partie
de la préhisoitre ou du moyen âge peut etre sont aveugles !


Et je crie haut et fort, qu'on ne peut pas juger du niveau d'un joueur par son palmarès mais uniquement par... son niveau. On a suffisament de connaissance technique et de réflexion sur le jeu
pour pourovir évaluer le niveau d'un joueur.


Oui Phil est complètement dépassé techniquement, c'est une bille en cashgame (mis en rapport avec une très grande partie des cashgamers pro) ce qui est une bonne mesure de son niveau.


 


Ceci dit, Phil (et j'en suis très heureux parce que je suis son premier fan) continue à faire gonfler son palmarès pour pas mal de raisons :


-La première et principale c'est qu'il joue quasiment tous les tournois wsop depuis es années, c'est donc normal qu'il est plus de bracelet que moi qui en est joué 0


-Lesage a sans doute raison, Phil est un pro qui n'a plus besoin d'argent et avec beaucoup d'experience live, il n'a pas peur de perdre et ça n'affecte pas son Agame


-Surtout, Phil a développé une science de la survie en tournoi. Notion terriblement importante que peu de joueur maitrise. Il sat jouer shortstack et il sait protéger son stack. En tournoi, ça
comble ses immenses lacunes en technique. C'est pour ça qu'il fait très souvent des places payées, et qu'il arrive en tf voir en première place les jours de chatte.


La survie n'étant pas utile en cash, on connait ses résultats.


 


Mais tant qu'il continue à gagner, je m'en tape de savoir comment au final.


Goooooooooooooo Phil !

aldanjah 09/10/2012 10:55


l'empathie, une qualité indiscutable, nous permet de comprendre l'autre, de nous socialiser. et paradoxalement, trop d'empathie est nuisible : quand on se soucie trop de ce que l'autre pense
ou va penser l'autre, on ne bouge plus.


Comme la confiance en soit : il en faut, mais pas trop tout de même.


Et ce sont des qualités qui sont innés (hérité de notre parcours, notre enfance). difficile de travailler ça une fois adulte, même si on en a conscience.


Un bon post qui reflechir en tout cas.
Phil est un con. mais Phil est fort au poker, c'est indiscutable.  

Mama 09/10/2012 07:43


Le doute a toujours été pour moi une preuve d'intelligence et l'humilité une trop rare qualité...tu me fais douter là...

Wesker 08/10/2012 21:49


Ca me fait penser aux jeunes footballers arrogants que je ne citerai pas qui se permettent de dire qu'un Michel Platini serait complètement dépassé sur un terrain de foot aujourd'hui.. Je pense
que Phil Helmutt joue à la perfection de son image à une table de poker. Ses résultats et sa régularité prouvent qu'il pratique un jeux gagnant depuis des années

Lessims (Sharkfisher) 08/10/2012 19:45


J'aime aussi ce "personnage" du poker, grande gueule, et terriblement compétent dans toutes les dimensions du jeu de poker (et toutes les variantes!)


Je crois que le top serait d'arriver à le faire disjoncter en le sortant d'un tournoi, en ayant joué n'importe comment


Par contre effectivement les d'jeun's techniciens ne sont pas près de le sortir !!

lesage 08/10/2012 18:25


@stefal et Rince: tjs les premiers à com. Bande de fidèles!


J'ajouterais que Phil a la faculté de faire tilter ses adversaires, soit directement, en les insultant par exemple, soit par sa seule réputation.


Et il faut avoir une grosse dose d'ego et "d'insensibilité" et donc se foutre totalement de son image pour y parvenir.


Imaginez Stefal insulter un adversaire pour la seule raison que le coup ne lui plaise pas... Impossible hein...? On y croirait pas un instant. Cela sonnerait faux.

rincevent 08/10/2012 17:46


et si t'avais pas tort...

stefal 08/10/2012 17:27


RI - DI - CU - LE


Meuh non, c'est pour rire !