Lundi 18 avril 2011 1 18 /04 /Avr /2011 17:29

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTuv_xbgKZBL6L1EoYf_RvvMc1C_CAJMLlA5fG_9s82SsxL9lRmkACe titre c'est Mr Kipik qui me l'a soufflé via Twitter...

 

Suite au désormais fameux "Black Friday" et l'arrêt brutal de PokerStars et Full Tilt aux USA, additionnés des interrogations légitimes de tous les possesseurs de bankroll chez les deux monstres du poker online mondial, il était évident que les cartes du business du poker online allaient être redistribuées.

 

Car le business a horreur du vide.

 

Voici les chiffres (tirés du site PokerScout):

 

 

PokerStars -25%
Full Tilt Poker -48%
Cereus Network -39%

 

J'étais donc assez "juste" dans mon estimation sur mes propres tournois disputés sur FT, avec -40% à -50% estimés "à la louche". Et également juste dans la certitude que le gros perdant sera bel et bien Full Tilt, avec de gros doutes sur sa capacité à encaisser le choc...

 

Est-ce un hasard si je n'ai pas réussi à cashouter mes derniers dollars hier dimanche via MoneyBookers? (Heureusement que j'ai eu le réflexe de survie de cashouter 90% de ma BR dès vendredi...).

 

Les gagnants sont:

 

Merge Gaming Network +23%
Bodog +26%
Cake Poker Network +19%
Everleaf Gaming Network +8%

PartyPoker +9% (le plus grand gagnant en nombre absolu de joueurs et de loin)
iPoker Network +4%
Ongame Network 0 = (bizarre...)
888Poker +5%
PKR +21%

 

Le business a horreur du vide disais-je, ou plus simplement: le malheur des uns fait toujours le bonheur des autres. De nombreuses bouteilles de champagne ont été ouvertes ce week-end...

 

Certains diront que c'est "bien fait pour eux", que les sites incriminés ne s'étant pas retirés en 2006 alors que la loi de l'UIEGA ne leurs permettaient plus en principe d'exercer leurs activités sur le sol des USA. Party Poker leader incontesté de l'époque avait alors purement et simplement vu près de 80% de sa clientèle se diriger dans les bras de PS et FT.

 

Je ne juge pas, mais les vautours de l'époque, sont à leurs tours des proies...

 

C'est ce que j'ai ressenti en recevant tweets et mails de Chili Poker qui fonce dans la brèche ouverte avec ses "Purple days" vs le "Black Friday". Ils sont offensifs ces vautours-là: bonus de 200% et surtout rachat du statut VIP et des points de fidélités...

 

Pour moi qui n'accumule que peu de FPP (pas de cash game), c'est tout de même près de $50 offerts sur un plateau, contre un screenshot de mes points de Full Tilt! De quoi hésiter à rentrer dans leur jeu...

 

Cela me fait penser à ma petite expérience dans mon business perso: les magasins de cycles. En prenant le risque de déménager (pour de multiples motifs et les résultats d'aujourd'hui me donnent heureusement raison) mon "Bike Store" d'un quartier à un autre en 2009, un concurrent a immédiatement ouvert dans mon ancienne arcade son point de vente. J'avais déjà pensé: quel vautour...

 

Mal lui en a pris puisque une année après il devait jeter l'éponge (mes clients sont fidèles...). Mais trois mois après son départ, un autre tout petit commerce de cycles emménageait en face de mon ancienne arcade! Un autre vautour remplaçant un ancien vautour... Quelle bande de rats!

 

 

Oui, le business est un monde cruel. Mais comment pourrait-il en être autrement...?

 

Rien de nouveau dans ce bas monde décidément!

Par LeSage88
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Derniers Commentaires

Blogroll

PokerReplay

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés