Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

Cette question, nous y avons tous, en principe, pensé un jour. Parfois c'est notre entourage, étonné par cette passion au mieux, affolé au pire, qui nous a forcé à y réfléchir...

 

Mais osons-nous y répondre avec franchise, lucidité et honnêteté ?

 

C'est ce que je me suis à nouveau demandé en lisant un des derniers posts d'un revenant de la blogosphère, Eric Larchevêque, qui dans son billet "Retour vers le futur" crache un peu dans la soupe, tout en annonçant la nouvelle orientation de sa vie, et de ses ambitions.

 

Attention, je ne connais pas du tout personnellement Eric. Ces écrits démontraient qu'il est homme intelligent, à l'évidence même. Intéressant donc. Ses résultats au poker prouvaient également que même si visiblement il n'avait ni le talent d'un Elky, ni la technique des plus gros grinders online, il était possible, en gérant son tapis au mieux, de se frayer un chemin vers les places payées de gros évènements live, voire même d'accrocher une superbe place finale (EPT) au nez et à la barbe des plus grands pros.

 

Autre particularité du personnage: c'est un entrepreneur, qui a d'ailleurs, sauf très grosse erreur de ma part, gagné pas mal d'argent avec un site internet "pour adultes", qu'il aurait revendu avec de gros bénéfices. Pourquoi pas, je n'y vois aucun motif honteux.

 

Ce préambule passé, son dernier billet nous prouve qu'il jouait au poker surtout pour gagner de l'argent. Sans réelle passion. Et si possible beaucoup. Chiffre évoqué dans les commentaires: 10 millions lui semble être la somme visée.

 

Il a de belles ambitions !

 

Je suis évidemment partagé. A la fois je trouve que les français ont généralement un rapport avec l'argent compliqué et pas vraiment logique (il leur faudrait un Président de la République sans le sou certainement, pour qu'il soit durablement populaire), mais je n'aime guère en principe ceux qui n'ont pour seul but de devenir riche, très riche.

 

Créer une entreprise, s'investir dans un projet: oui. J'ai moi-même créé mon propre petit business à partir de rien, et j'en vis depuis 20 ans. Avoir le talent et/ou la chance pour que l'entreprise rapporte beaucoup: toujours oui. Mais cela devrait être une conséquence heureuse d'un travail bien fait (et il faut un brin de chance, j'en suis certain, du type "au bon moment, au bon endroit").

 

Ne créer une entreprise, que dans le seul but de s'enrichir, je n'aime pas trop. Car les limites de l'éthique sont vite alors franchissables... De ma petite expérience dans le commerce, j'ai vu que certains domaines d'activité ont nettement plus de chances de rapporter gros (finance, immobilier). Et que c'est les COUPS, qui se font rapidement, sans véritable travail avec juste deux signatures, qui sont les plus rentables.

 

J'ai eu l'occasion de revendre l'emplacement d'une arcade par exemple. En 5 minutes, une affaire qui me laissait l'équivalant de deux années de salaires.

 

Mais avec un sentiment bizarre. Car j'étais persuadé que le repreneur allait se planter. Faire faillite rapidement. Ce qui s'est produit une année après...

 

Souvent les trop bonnes affaires, trop rapides, sentent mauvais. Alors qu'une vraie entreprise, qui tourne chaque jour, avec le plaisir de faire du bon boulot est vraiment à long terme plus gratifiante.

 

Bref, j'ai lu cet article d'Eric avec le vague sentiment d'avoir quelqu'un qui me faisait la morale, "ne perdez pas votre temps à jouer à ce jeu de cartes", mais qui avait comme argument si ce n'est principal, mais tout de même primordial, de ne pas pouvoir s'enrichir grâce à ce jeu. (Alors qu'il avait connu une belle réussite avec son site pour adultes, rappelons-nous, pas vraiment plus moral que le poker je pense...).

 

Petite critique, sans aucun jugement sur l'individu, très sympathique, honnête, et respectable. D'ailleurs j'aime bien en principe ceux qui osent affirmer sans pudeur leurs réelles ambitions. Nettement moins quand on fait la morale aux autres...

 

Ce billet a tout de même une grande qualité, et à ce titre je remercie Eric de m'avoir titillé. Car il nous demande de réfléchir à la question que l'on n'aime pas vraiment aborder de front:

 

 

Pourquoi jouons-nous au poker ?

 

 

Je prépare ma propre réponse, publiée dans un de mes prochains posts.

 

Mais je serais ravi que vous bloggers de poker, tout au moins ceux qui oseront affronter ce sujet, rédigiez une petite prose libre et non notée, sans jugement, en toute liberté. Ou de ressortir le billet en question s'il a été déjà publié par le passé.

 

Votre billet sera linké depuis mon blog (mais il faut m'avertir, hein...), et vous économiserez pas mal d'onéreuses séances chez votre psy !!

 

C'est toujours ça de gagné à défaut de devenir très riche un jour....

 

 

 

Commenter cet article

jeeby2 16/05/2010



J'ai justement un billet à ce sujet dans les bacs que je dois une fois prendre le temps de publier :)


 


Mais pou résumer, il faut le plaisir du plaisir et le plaisir de l'argent.


J'ai certains, c'est 95 - 5 pour le plaisir pu et chez d'autre c'est 80 - 20 ou 90 - 10 de plaisir de l'argent. Reste à trouver le bon équilibre pour chacun de nous :)



LeSage88 17/05/2010



Oui jeeby, mais le plaisir de quoi ?? De jouer, de la compétition, d'appartenir à une communauté, de se prouver qu'on est bon dans un domaine, de progresser, etc... C'est ça qui m'intéresse de
comprendre, chez moi en tout cas. D'où l'importance de ne pas se mentir à soi-même pour arriver à mieux comprendre ses motivations profondes...



Laurent 17/05/2010



Effectivement, c'est un peu cracher sur la soupe et c'est toujours assez déroutant de recevoir une leçon de morale.


Au final, il faut sans doute faire abstraction de tout élément de disctraction pour bien jouer au poker et cette règle doit sans doute également s'adapter à la vie réelle - en dehors du jeu.



ezeki4l 17/05/2010



Un petit billet dans les bacs chez moi:


ici !


 


Me réjouis de pouvoir lire la suite.


++



lartiste231182 18/05/2010



Bonjour, voici ma modeste contribution à votre blog que je visite régulièrement:


http://lartiste231182-poker.over-blog.com/


dans mon dernier post je parle du pourquoi de mes longues nuits sur l'ordi...


Et j'aurai aussi une question( plusieurs en fait): comment avez vous commencé (mise de départ , sng, cash game et avec quels montants et surtout avec quelles gestion de bankroll) ?


lartiste231182


 


PS: merci pour vos posts qui sont intéressants et bien tournés ( pour l'instant tout le contraire des miens )



eiffel 18/05/2010



pour moi, cela a toujours été clair, et je l'ai toujours écrit et dit haut et fort : je joue pour le plaisir !



Titi PoKEr 21/05/2010



C'est en surfant chez l'ami Eiffel que je suis arrivé ici. Belle prose qui remet pas mal de choses en questions.


Pour ma part, j'ai découvert le poker en novembre dernier, et j'ai commencé juste par plaisir, pour ces picotements lors de mains jouées. Ensuite, ce fut une grande addiction qui nacquis, jusqu'à
m'apporter quelques problèmes de santé, donc j'ai levé le pied, grandement d'ailleurs.


Je suis revenu au poker il y a peu de temps, pour retrouver ces petites sensations. Mais je me rends compte qu'il faut absolument veiller à ne pas retomber dans les mêmes travers.


Le poker m'a permis de croiser virtuellement quelques personnes intéressantes, des mordus aussi, des fêlés,  des détraqués du cibouleau, des "qui se la pètent", des rêveurs, des
entrepreneurs qui n'arrivent pas à assumer leurs engagements, des profiteurs, .... et j'en passe encore.


Je n'ai jamais envisagé de devenir riche par le poker. J'ai une petite vie simple, qui me ravi. Elle ne sera jamais parfaite, mais pour qui l'est-elle vraiment ?


Donc je joue uniquement par plaisir, par défi de monter un peu, mais absolument pas pour l'argent. Je n'arrive même pas à envier quiconque gagne un gros tournoi.



Rincevent 21/05/2010



Je joue pour devenir riche et célèbre.


Je joue pour mettre la pâté à mes adversaires (même si c'est généralement le contraire)


Je joue parce que je suis un joueur.


What else?



habitrouge34 22/05/2010



Excellent article ( merci Eiffel pour le lien )...pour ma part il m'a permis de survivre financièrement...ce qui est très dangereux puisque quand votre période de bad run (
inévitable ) arrive ben cela fait tout drôle... de ne plus faire de virements sur son compte en banque.


Mais aussi et surtout pour avoir pratiqué le tennis de compétition je retrouve exactement les même poussées d'adrénaline...ce qui explique que je joue qu'en tournois... comme
par hasard...


J'ai toujours pris du plaisir a battre un joueur plus fort que moi techniquement au tennis ( quand il ne me mettait pas une tôle bien entendu )... uniquement sur la lecture de son
jeu....


Vous voyez bien mêmes les termes employés sont les mêmes...



Eric Larcheveque 24/05/2010



Bonjour Lesage!


Je tiens à apporter une petite précision sur la "morale" que je voulais faire passer dans mon post. Ce que je ne trouve pas "moral" (je mets entre guillemets car c'est une notion compliqué) c'est
de gagner l'argent sans effort et sans contrepartie (travail, création, implications, etc.). Je ne visais pas le jeu en particulier, et je n'ai aucun jugement de moral par rapport au poker au
particulier. Loin de moi l'idée de juger quoi que ce soit ou qui que ce soit d'ailleurs :)


Mon post avait pour but principal de faire réagir les gens par rapport à leur relation avec le poker.


Je trouve en tout cas très intéressant tes commentaires et les débats qui en on suivi.


Eric



Rincevent 27/05/2010



Ma modeste réponse sur mon blog ;)