Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

Tombé sur ce texte par hasard:

Dans le sillage des recherches du psychologue Anders Ericsson et de ses collègues, qui voulaient savoir pourquoi certains élèves du conservatoire font une carrière de concertistes quand d’autres finissent professeurs de musique, Gladwell invoque la « règle des 10 000 heures » : « Ce qui frappe, dans l’étude d’Ericsson, c’est que ses collègues et lui n’ont pu découvrir le moindre “talent naturel”, des musiciens parvenus sans effort au sommet tout en pratiquant moins que leurs pairs. […] Qui plus est, les gens qui atteignent le sommet ne travaillent pas simplement plus dur ou beaucoup plus dur que les autres. Ils travaillent beaucoup, beaucoup plus dur. L’idée que l’excellence dans l’accomplissement d’une tâche complexe requiert un minimum critique de pratique revient sans cesse dans les études. En vérité, les chercheurs se sont mis d’accord sur ce qu’ils tiennent pour le nombre magique de l’art consommé : 10 000 heures. » Les Beatles, Bill Gates, Bill Joy (de Sun Microsystems), Tiger Woods… Gladwell a fait le calcul et observe que tous avaient à leur actif les 10 000 heures requises avant de « crever l’écran ».


Well...

Si j'en crois cette théorie, et en effectuant un petit calcul, pour devenir un des meilleurs mondiaux au poker, il me resterait environ 6'500 heures à pratiquer le poker... Autrement dit en jouant 5 heures CHAQUE jour (difficile...), et enlevant quelques breaks (vacances, loisirs, et vie normale), il me resterait 4 ans minimum pour atteindre un niveau mondial !

Et encore ce n'est pas une certitude absolue: s'il est nécessaire d'accumuler 10'000 heures pour être un expert dans un domaine, ce n'est pas forcément suffisant. Il faut également avoir comme objectif de travailler pendant ces 10'000 heures avec une motivation hors norme, tourné vers un objectif ambitieux de progression et d'apprentissage.

Même si je n'aime guère en principe les théories de ce type, trop rigide et simplifiant beaucoup trop une multitude de paramètres, je suis assez tenté par le fait qu'il n'y a généralement pas de "talent naturel", mais que seul compte réellement les années de pratique intensive...

Tous capables. Mais il faut travailler BEAUCOUP, BEAUCOUP plus dur que la moyenne...

Encourageant et décourageant à la fois...

Après réflexion: plutôt positif tout de même comme théorie. Le travail plutôt que le talent. Ok, je signe !

Bon ce soir, encore 2 heures à faire pour atteindre le quota du jour... Vivement les vacances!




D'ailleurs, dans ma course à la "perf-qui-va-venir-je-le-sens-mais-bon-j'attends-toujours-qu'elle-vienne", deux tournois très deep hier soir: 17ème sur 2'325 sur le $8.8 de 22 heures, et 38ème sur 2574 sur le $11 de 21h15. Gros regret tout de même car j'y ai cru, surtout quand je suis arrivé en demi-finale avec un tapis intéressant.

Mes deux tournois n'étaient séparés que de deux niveaux de blindes, et les tapis ont suivi des chemins incroyablement proches...

Encourageant après les changements dans le dosage de l'agressivité effectué dernièrement en milieu de tournoi.... Bien sûr je sors parfois sur des mains limites, que je n'aurais jamais jouées il y encore peu avec autant de prise de risque, mais je suis surpris tout de même par l'effet immédiat qu'ont eu ces "réglages" sur la taille de mes tapis.

Le danger: être grisé par le facilité à monter des jetons, et relâcher une discipline qui doit être sans faille.

Travail et discipline....

Vous avez entendu les p'tits jeunes: TRAVAIL et DISCIPLINE...

Y'a que ça de vrai, vindiou !



Commenter cet article

ezeki4l (nicehandsir) 29/08/2009 10:16

à propos de tes réglages, moi, je demande: "à quand une vidéo (commentée ou non) d'un de tes tournois?".

Vite, vite... (en plus, ça te fera quelques heures de boulot en plus!! :-))