Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par LeSage88

Je ne suis pas encore complètement remis de mes vacances et surtout des paysages extraordinaires traversés dans le Mercantour. On a beau dire, mais la réalité ça a du bon parfois...

C'est ce que je me disais en prenant le premier joli bad beat de ma rentrée sur les tables onlinehier soir... (Full à la turn, battu par un full supérieurà la river, sur le 1/4 million de PS, mama mia).

Plus une autre déconvenue, sur le super satellite (100 tickets rajoutés) pour le main des WCOOP, alors que j'avais bien débuté. Mais sans cartes pour la suite, et trop loin de la bulle pour faire jouer les masses de jetons avec des poubelles (c'est pourtant là que j'ai le plus progressé ces derniers temps. Sachez-le quand vous me croiserez et que j'enverrai mon tapis à la bulle: payez-moi ! (et c'est là que j'aurai un joli monstre en main bien évidemment)).

Restait: rien de prévu. Et puis tiens, me suis-je dis, un gros turbo, mais avec un buy-in un peu plus important que d'habitude pour ces boucheries. Le $16.50 turbo avec ... 3'000 inscrits tout de même. Damned, c'est fou comme les tournois ont pris de l'embonpoint chez PokerStars. Impossible d'être à moins de 3'000 joueurs sur tous les tournois réguliers. A mon sens, ils vont bien devoir se rendre compte chez PS, qu'il est nécessaire maintenant de limiter quelques tournois à 1'000 inscrits, quitte à programmer plusieurs départs.

Car ces énormissimes champs de joueurs augmentent la variance à une échelle telle qu'il devient pour le moins miraculeux d'en gagner un par année ! Et encore, à condition d'en jouer une dizaine par soir... ou d'avoir une chance infernale. Heureusement que je ne suis pas pro, ça doit être une belle galère que d'encaisser toutes ces défaites, alors que seule les trois premières places sont vraiment rentables...

Bref, revenons à nos moutons (jolis troupeaux d'ailleurs dans le Mercantour... Ah si j'avais été berger, vous seriez entrain de lire le blog de Lesage, éleveur de mouton, et qui vous parlerait de ses trois chiens Flush, Bluff et BadBeat...).

Décidément, les vacances me font dévier constamment de mon sujet. Qui est: le turbo de $16.5, à 3'000 joueurs. Injouable. Boucherie.

Oui ? Ben non !

Deuxième en jetons après une heure de jeu ! En prenant de vrais risques, mais avec de belles mains de départ tout de même.

Une fois de plus, je suis étonné de l'efficacité et de la relative facilité à monter de jolis stacks sur des turbos. J'avais expliqué les raisons qui à mon avis font que les turbos MTT sont paradoxalement à moins grande variance que les MTT classiques, avec pourtant des structures nettement trop rapides pour vraiment jouer plus de trois quatre niveaux à du bon poker.

Pour ceux qui n'auraient pas suivi mes conclusions, la raison principale de l'intérêt de jouer des turbos, malgré le peu de technique nécessaire, est qu'ils attirent les joueurs récréatifs (manque de temps) et donc plus faibles en principe, et surtout prêts à jouer à la loterie avec le moindre tirage possible.

A tel point que le move le plus efficace est d'avoir un jeu fait solide au flop (over-paire par exemple), de constater un tirage possible et évident (flush par exemple), et de miser directement son tapis.

Vous cassez les cotes, et surtout vous vous trouvez sur un 60/40 à chaque fois, largement favori pour doubler. A l'inverse, en jouant en semi-bluff, votre tirage à fond dès le flop, vous ferez peur à suffisamment de joueurs pour que l'addition Fold Equity + outs soit également rentable à long terme sur ces turbos. Ou comment être toujours sur un move EV+, que l'on soit sur ou contre un tirage !

J'en étais où ? Oui 2ème sur plus de 1'500 survivants. La suite sera moins sympa, mais mon gros tapis m'a permis d'atteindre les 100 derniers facilement. Mais rien pu faire sur le dernier coin flip qui me sort, 87ème, alors que les blinds rattrapaient tout le monde. 

Et voilà un fois de plus un tournoi turbo qui aura financé l'ensemble de la soirée MTT, avec même un petit bénéf... Sans les turbos, ma bankroll serait actuellement à zéro...

Problème: je n'aime toujours pas les jouer régulièrement. Donc dès que j'en ai besoin, hop, un p'tit turbo ! Et la bankroll remonte ! Que je me dépêche de dépenser sur de vrais tournois.

C'était Lesage à l'antenne, toujours trop bête pour comprendre qu'il a un plus gros edge sur les turbos que sur les deeps... 

Ouaip. Mais c'est pas vraiment très flatteur pour mon ego tout ça...



           

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ezeki4l (nice hand sir) 12/08/2009 20:03

Tellement juste. +1.

aldanjah 12/08/2009 14:29

pour les MTT PS avec d'énormes fields, le mode turbo est obligatoire ..
seuls les nolifes peuvent se permettre de jouer jusqu'à 9h du mat..